Tout sur Libramont

Le médecin qui assurait la fonction chef des urgences du centre hospitalier de l'Ardenne (CHA - Libramont), le Dr Guy Mazairac, a été révoqué pour "motif grave en lien avec des faits de non-respect des règles sanitaires", a annoncé jeudi soir l'intercommunale luxembourgeoise de soins de santé Vivalia, gestionnaire de la clinique. Le médecin avait déclaré, le mois dernier dans une interview, ne pas porter d'office le masque dans le cadre de son activité.

Yves Bernard, directeur général de Vivalia, affirme dans la DH avoir tendu l'oreille vers les préoccupations du corps médical. " Nous avons fait, jeudi, une ouverture vers le monde médical. La volonté de tendre la main et de dégager un consensus était manifeste." Ceci correspond à ce que communiquait le groupement hospitalier au début de l'été.

Jean-Paul Joris, ancien médecin directeur de la Clinique Saint-Luc (Bouge) a été chargé d'une mission de coaching médical auprès des membres du personnel et des médecins du service de radiologie de l'hôpital Vivalia de Libramont.

Attendue depuis plusieurs mois, la réforme des études de kinésithérapie a été adoptée mercredi en première lecture par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle vise à mettre fin à la double filière actuelle, source de concurrence entre universités et Hautes écoles.

Avec 240 MG qui partiront en retraite d'ici 2025, la province du Luxembourg entend attirer un maximum des 1.200 étudiants minimum qui sortiront de médecine en 2018 et qui seront disponibles dans quelques années sur le marché, écrit L'Avenir. Pour ce faire, une cellule a été créée : la CAMG.

L'intercommunale des soins de santé de la province de Luxembourg a collaboré avec l'Opérateur des réseaux gaz et électricité (Ores) pour équiper le parking des hôpitaux de Marche, Arlon et Libramont de bornes de rechargement pour véhicules électriques. " Une première dans le secteur hospitalier en Wallonie ", indiquent les intéressés.

Ce sont les mots du promoteur du Dr Jean-Luc Belche, le Pr Didier Giet. " Intégration entre lignes de soins : d'un patient à une population " est une thèse nécessaire non pas pour les acquis qu'elle apporte, mais pour la discussion qu'elle permet, et la clarification des relations entre médecins de familles et médecins hospitaliers. La standing ovation qu'a reçue le spécialiste en médecine générale lors de sa proclamation en dit long sur l'importance de l'oeuvre.