Tout sur La Libre Belgique

Trop grande difficulté, injustice pour les reçus-collés, incompréhension : l'examen d'entrée en médecine provoque son lot de réactions indignées. Plusieurs centaines d'étudiants éconduits ont décidé, notamment via le cabinet Misson, d'intenter des recours au conseil d'Etat contre l'examen d'entrée en médecine.

Une enquête menée auprès de 1.524 indépendants fin 2016 démontrait qu'ils donnent la priorité à un retour rapide au travail (59%) plutôt qu'au bé­néfice d'indemnités (37%). Ils étaient 85 % à indiquer qu'ils ne suivront pas la prescription médicale d'arrêt maladie, et ce pour des raisons financières (48%). Sur base de ces chiffres, l'Union des Classes moyennes (UCM) réclame à De Block un congé maladie "mi-temps".

Le nombre de pharmacies a baissé tant par l'action de l'État, qui tente depuis 20 ans de stopper l'essor de nouvelles officines que par l'émergence de groupes de grosses pharmacies qui avalent des petits indépendants, tels que Medi-Market, Multipharma ou encore LloydsPharma. La Belgique garde un réseau dense de 44 officines pour 100.000 habitants.

Intéressant échange de vue ces jours-ci entre le recteur (et médecin) de l'ULB, Yvon Englert, qui craignait dans une opinion parue dans La Libre Belgique une dérive totalitaire en matière de rupture de secret professionnel des assistants sociaux face au terrorisme (et à terme des médecins) et, d'autre part, le Premier ministre Charles Michel qui assure que les données santé du patient seront toujours couvertes par le secret professionnel.

Selon La Libre Belgique, seul un nouvel arrêté-royal permettra à Maggie De Block de déterminer les quotas de médecins pour 2022. Le conseil d'Etat vient en effet de tacler la ministre de la Santé publique en raison du dépassement du délai minium de 6 ans nécessaire d'ici 2022 pour permettre aux universités de s'organiser.

Le ministre francophone de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) explique samedi dans les colonnes de La Libre Belgique l'instauration d'un examen d'entrée à l'entame des études de médecine et en dentisterie par le "diktat" du fédéral et ses exigences "stupides" alors que la pénurie guette.

Cette année, notre concours d'été est consacré à l'art. En partenariat avec ART-Gallery.be, nous vous présenterons quatre oeuvres, les 2, 9 juillet, 20 et 27 août. Chaque semaine, vous pourrez participer au concours en répondant aux questions pour gagner un an de location d'une de ces oeuvres. Vous avez jusqu'au 15 septembre pour répondre aux questions.

Grâce aux MG, on a évité la catastrophe ! - Nous avons dû trouver beaucoup de réponses par nous-mêmes - Il a fallu improviser très rapidement