Tout sur KCE

Toujours trop d'antibiotiques

Deux études, l'une du KCE, l'autre des Mutualités chrétiennes, parues ce jeudi, soulignent l'usage trop important des antibiotiques dans notre pays. Une consommation supérieure à la moyenne européenne. Le KCE formule 21 recommandations pour améliorer la situation. De leur côté, les Mutualités chrétiennes constatent que " la diminution du remboursement des antibiotiques, instaurée il y a presque deux ans, n'a pratiquement pas diminué leur consommation ". Les médecins, plus que les patients, seraient à même de modifier les comportements.

Les urgentistes proposent un grand nettoyage de printemps!

"Ces dernières années, on s'est rendu compte que les " fake news, fake science et fake quality " forment la poussière fine qui pollue l'environnement de nos patients et de nos collaborateurs des soins d'urgence et qu'il faut y remédier en profondeur pour pouvoir garantir un futur viable pour tout le monde ", commentent les Drs Jan Stroobants et Jean-Pierre Pelgrim. Le BeCeP donne dix conseils aux politiciens pour améliorer la performance de notre système de soins de santé en organisant un grand nettoyage de printemps.

" Des soins de traumatologie efficaces exigent des médecins sur place 7 jours sur 7, 24h/24 "

Aujourd'hui, cela fait précisément trois ans que notre pays a été touché par des attentats terroristes à l'aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek. L'occasion de rencontrer le Pr Stefaan Nijs, chef du service de chirurgie traumatique à l'UZ Leuven. Quatre mois avant les faits, l'hôpital avait été reconnu trauma center de niveau 1. Comme s'est passé le 22 mars ?

Concentration des thérapies chirurgicales dans un petit nombre d'institutions de soins

L'année 2018 a connu de nombreuses réunions consacrées à la concentration des activités chirurgicales concernant les cancers de l'oesophage et du pancréas dans un petit nombre d'institutions de soins. Le débat a été lancé, sur la forte suggestion de la ministre, au KCE qui a publié une contribution il y a deux ou trois ans déjà. La solution finalement retenue est une forme de compromis qui réserve l'activité chirurgicale pour des pathologies de l'oesophage et du pancréas, pas seulement cancéreuses d'ailleurs, à certaines institutions pour autant qu'elles effectuent un nombre minimum annuel (20 pour ce qui concerne le pancréas).

Protonthérapie : à quoi donc le KCE joue-t-il ?

Le KCE communique sans nuance son analyse de la littérature scientifique sur le peu de valeur ajoutée de la protonthérapie. Une communication à la portée plus politique que scientifique. Les experts auto-proclamés du Centre fédéral d'expertise n'en sont pas à leur coup d'essai.

"Le rapport du KCE sur la protonthérapie doit être nuancé", selon le BeSTRO

La protonthérapie, cette technique de radiothérapie qui permet de délivrer des doses importantes de radiations sur des tumeurs cancéreuses sans (trop) "déborder" sur les tissus avoisinants, n'a pas encore prouvé son efficacité, estimait le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) dans un rapport publié jeudi passé. La BeSTRO (Belgian SocieTy for Radiotherapy and Oncology), société nationale scientifique de radiothérapie oncologique, et le Collège de médecins pour les centres de radiothérapie souhaitent nuancer le propos.

Les cancers de la tête et du cou réservés à certains hôpitaux

Le KCE a constaté que les chances de survie sont significativement plus élevées dans les hôpitaux qui traitent, par an, plus de vingt patients atteints des cancers de la tête et du cou, un seuil que seuls 23 hôpitaux atteignent. Il recommande donc de centraliser le traitement de ces cancers dans les hôpitaux disposant de l'expertise nécessaire. Chaque hôpital évalué va recevoir son "bulletin", contenant ses propres résultats pour les différents indicateurs et sa situation par rapport aux autres hôpitaux afin d'améliorer la qualité des soins délivrés.

A vous d'évaluer les ministres de la santé

A quelques semaines des élections du 26 mai, avez-vous déjà une idée du parti pour lequel vous comptez voter? Etes-vous content du travail des ministres de la Santé, tant au niveau du Fédéral que des entités fédérées?

Prix Galien 2018 - ma. 28 mai 2019 - Palais des Colonies, Tervuren

Le 28 mai prochain, le journal du Médecin présentera le Prix Galien pour la 37e fois consécutive. Un jury d'experts décernera trois prix pour l'occasion : le prix de pharmacologie, qui récompense un travail de pharmacologie clinique et/ou fondamentale réalisé par un chercheur ou un groupe de chercheurs ; le prix du médicament, qui récompense les médicaments les plus innovants ; et le prix du dispositif médical, attribué à un dispositif médical susceptible d'améliorer un traitement.