Tout sur Julien Compère

"La réduction de l'offre médicale a été l'impact le plus important de la première vague pour les hôpitaux. Nous espérions éviter de devoir choisir de prendre en charge tel ou tel patient. Malheureusement, actuellement, nous devons le faire encore plus qu'au printemps. Nous étions à peine occupés à récupérer le retard provoqué par la première vague, que nous avons dû recommencer à limiter notre activité", explique Julien Compère.

62 directeurs généraux et médicaux d'hôpitaux belges ont répondu à notre grande enquête évaluant l'impact de la première vague sur le secteur hospitalier. Ces dirigeants réclament une réforme du financement hospitalier et une refédéralisation du secteur de la santé. Ils estiment que les procédures implémentées au printemps ont permis de mieux faire face à la deuxième vague.

A la question de savoir si le système belge de financement des hôpitaux doit être revu, 80% des directeurs généraux et médicaux répondent par l'affirmative. Pour un répondant sur dix, le système de financement actuel suffit. Pour un répondant sur dix, le système ne doit pas être revu mais il a été contre-productif durant la crise.

La première vague a bousculé sérieusement le secteur hospitalier. De nombreux acteurs de terrain ont formulé au printemps des propositions pour réformer le système de soins de santé. Grâce à notre enquête, nous avons pu demander aux directions hospitalières de se positionner sur quelques réformes du secteur hospitalier.

Fin du mois de juin, le CHU de Liège a invité la presse pour présenter son rapport d'activités 2019. Une année qui s'est soldée par de très bons résultats financiers. L'hôpital a également abordé l'impact de la crise du Covid-19 sur le bilan financier 2020 et la reprise d'activité.

D'ici 2025, l'hôpital académique liégeois va investir 295 millions d'euros dans ses infrastructures sur deux sites : le Sart-Tilman et les Bruyères.

Le Fonds Léon Frédéricq, le Centre Anticancéreux, le CHU de Liège et ULiège ont décidé de se réunir au sein de la Fondation Léon Frédéricq, fondation d'utilité publique hospitalo-universitaire qui permettra de soutenir davantage la recherche médicale et biomédicale mais également les projets innovants en faveur du patient, a annoncé mercredi Julien Compère, administrateur-délégué du Centre Hospitalier Universitaire de Liège.

Le Pr Laureys dirige le Coma Science Group au sein du GIGA Consciousness research Center à Liège. Ses travaux s'intéressent à ce qui se passe dans le cerveau dans les états altérés de conscience.

Julien Compère, administrateur-délégué du CHU de Liège, explique tout l'intérêt pour son hôpital de l'alliance avec un membre du Big Pharma comme Janssen Pharmaceutica. Pour le gestionnaire, la transparence permet justement d'éviter toute relation incestueuse.

Après avoir été approuvé par les médecins et les mutuelles mercredi dernier à l'unanimité, l'accord médico-mutualiste pour 2021 a été approuvé au Comité de l'assurance et par le Conseil général de l'Inami ce lundi. " En cette période marquée par l'incertitude, les tarifs garantis chez le médecin 2021 sont une certitude très appréciable ", réagit le ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke.