Tout sur Japon

Transposés en bandes dessinées, la vie et l'oeuvre d'une part, le chef-d'oeuvre emblématique de l'autre, de deux artistes peintres dans deux albums remarquables.

Exposition Très belle exposition consacrée à Yves Klein au Pompidou de Metz, qui fête son dixième anniversaire. Un artiste précurseur dont l'oeuvre ne se limite pas, loin s'en faut, à la période bleue...

CORONAVIRUS Dans le courant du mois de février, le journal télévisé a relayé les images irréelles de la désinfection de rues chinoises désertées au moyen de canons d'eau de javel afin de limiter la propagation du Sras-CoV2. À l'époque déjà, les virologues affirmaient pourtant que le virus ne se transmet pas par les objets. Depuis, ce point a fait l'objet de recherches concrètes dans deux hôpitaux.

L'Europe croise les doigts pour que l'épidémie s'épuise avant la frontière (lire page 10, ci-contre). En attendant, le Japon et Taïwan, proches voisins de la Chine, luttent pour contenir l'expansion du virus. Et s'étonnent de voir le peu de précautions prises sur le Vieux continent.

Anesthésiste, Eloi Choppin est aussi flûtiste et gambiste. C'est non loin du quartier du balai, cher à Rick Wouters, que nous rencontrons un musicien passionné. Watermael-Boitsfort est une commune évidente pour les instruments à bois et à crins.

A VOIR ET À MANGER En plein quartier européen de Bruxelles, un restaurant vietnamien authentique, en tout cas dans sa cuisine...

Et si le médecin de demain était un hologramme, ou un robot? Une vision qui fascine certains, effraie d'autres. Ce qui est sûr, c'est que le médecin du futur sera accompagné par la technologie. Il faut s'y préparer sans la craindre, estime le Dr Thomas Orban, président de la Société scientifique de médecine générale (SSMG) qui consacrait samedi un symposium sur la médecine du futur.

Après avoir été approuvé par les médecins et les mutuelles mercredi dernier à l'unanimité, l'accord médico-mutualiste pour 2021 a été approuvé au Comité de l'assurance et par le Conseil général de l'Inami ce lundi. " En cette période marquée par l'incertitude, les tarifs garantis chez le médecin 2021 sont une certitude très appréciable ", réagit le ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke.