Tout sur Jacques de Toeuf

Avant d'obtenir la présidence de l'Absym Bruxelles, Gilbert Bejjani a fait durant des années ses armes aux côtés des ténors du syndicat médical, entre autres, Jacques de Toeuf et Marc Moens. Il a développé des compétences et convictions fortes qu'il entend défendre en tant que représentant des médecins.

Dans le langage journalistique, jacques de Toeuf est un " bon client ". Il connaît ses dossiers sur le bout des doigts, est capable de les expliquer simplement et de les contextualiser grâce à sa connaissance encyclopédique des accords médico-mutualistes, de la nomenclature et de la législation.

Au cours de sa longue carrière, Marc Moens aura été confronté à pas moins de 28 ministres. Jean-Luc Dehaene (CD&V) restera celui qui l'a le plus impressionné. Il a aussi apprécié Frank Vandenbroucke (sp.a) pour sa connaissance des dossiers

Jacques de Toeuf ébauche ce qui attend les Postes médicaux de garde dans un avenir proche : découplés des cercles et intégrés dans une structure dans laquelle les médecins généralistes assureront la garde sans avoir trop leur mot à dire...

À 73 ans, Jacques de Toeuf prend une " retraite active " de ses activités syndicales à l'Absym dont il reste, avec Marc Moens et Roland Lemye, un des trois " présidents honoraires ". L'occasion pour le jdM de revenir sur près de 40 ans de défense de la profession.

SUITE DE LA PAGE 3 De son long passage (trois mandats de six ans), au Conseil provincial du Brabant wallon/Bruxelles, Jacques de Toeuf retient les bons côtés (l'éthique, le sevrage des toxicomanes...) et les mauvais côtés (le disciplinaire et le fait de côtoyer les brebis galeuses de la profession médicale). Il en a vu des vertes et des pas mûres.

Le jdM a demandé à quelques partenaires de Jacques de Toeuf dans le secteur de la santé de qualifier l'action syndicale au long cours du désormais président honoraire de l'Absym.

C'était dans l'air depuis quelques temps : le Dr Philippe Devos, 44 ans, anesthésiste et chef du Service de soins intensifs au CHC Saint-Joseph de Liège, a été élu nouveau président de l'Absym par le conseil d'administration lors de son assemblée générale samedi à Kasterlee. Il succède au Dr Marc Moens, qui met ainsi un terme à son quatrième mandat.

Il y a du changement au sein de l'Absym/BVAS. Tandis que Jacques de Toeuf a remis la présidence de l'Absym Bruxelles à Gilbert Bejjani, demain 18 mai, le syndicat élira un nouveau président. Au début de Tannée dernière, Marc Moens avait déjà passé le flambeau en tant que secrétaire général du Groupement belge des médecins spécialistes (GBS). Il le fait désormais en tant que président de l'Absym.

Tant pour le financement des soins à basse variabilité que pour la création et la gestion des futurs réseaux hospitaliers loco-régionaux, les conseils médicaux doivent s'impliquer et se professionnaliser pour défendre les intérêts du corps médical. A l'avenir, de nombreuses décisions devront être prises par consensus entre le gestionnaire et les médecins hospitaliers. A ces derniers de bien s'y préparer.