Tout sur Iris

Les hôpitaux ont reçu des autorités le feu orange pour rouvrir lundi 4 mai les consultations, les activités non chirurgicales et chirurgicales des hôpitaux de jour et les hospitalisations classiques ne nécessitant pas de soins intensifs. Les activités requérant les soins intensifs ne pourront recommencer que le 11 mai.

Le directeur général de l'hôpital Saint-Pierre, Philippe Leroy, explique, en exclusivité au jdM, pourquoi les directions des hôpitaux du réseau hospitalier bruxellois Iris sont solidaires des revendications des syndicats représentant le personnel et les infirmiers. Les coupes budgétaires incessantes et relativement aveugles doivent cesser. Iris a besoin de temps pour s'organiser en réseau et finaliser les synergies avec d'autres institutions de soins bruxelloises. Les relations avec la première ligne de médecins généralistes qui sont bonnes peuvent encore être améliorées.

Le directeur général du CHU Saint-Pierre, Philippe Leroy, explique, en exclusivité au jdM, pourquoi les directions des hôpitaux du réseau hospitalier bruxellois Iris sont solidaires des revendications des syndicats représentant le personnel et les infirmiers. Les coupes budgétaires incessantes et relativement aveugles doivent cesser. Iris a besoin de temps pour s'organiser en réseau et finaliser les synergies avec d'autres institutions de soins bruxelloises. Le cahier de revendications à l'attention des nouveaux gouvernements, notamment celui de la Région bruxelloise, doit être précisé. La gestion des patients précarisés propres à Bruxelles entraîne des coûts supplémentaires. Les relations avec la première ligne de médecins généralistes qui sont bonnes peuvent encore être améliorées.