Tout sur Inami

L'objectif budgétaire global 2022 des soins de santé a été fixé à 31,7 milliards d'euros, obéissant à une norme de croissance à nouveau de 2,5%. 124 millions sont prévus pour de nouvelles initiatives en soins préventifs et pour améliorer l'accessibilité financière.

L'Observatoire sociale européen (OSE) propose d'étendre le tiers payant à tous les soins ambulatoires et d'accorder automatiquement l'intervention majorée afin d'améliorer l'accès aux soins aux personnes à faible revenu. L'ensemble des mesures doivent toutefois maintenir l'équilibre au sein du système entre assurés ordinaires et précaires. Frank Vandenbroucke, qui a réceptionné le rapport plébiscite une autre proposition de l'OSE: l'abaissement du plafond du MàF à 250 euros.

L'Inami mesure l'impact du Covid-19 sur le budget de l'assurance soins de santé depuis le début de la crise. Le rapport sur l'ensemble de l'année 2020 vient de tomber. Qu'en retenir? L'effet dévastateur de la première vague, et la lente reprise des activités au second semestre malgré la deuxième vague de l'automne.

Il a fallu tout le monde sur le pont pendant l'année et demie écoulée pour gérer la crise du Covid-19. Cela a laissé peu de temps pour les grands projets qui ont été lancés au sein de l'Inami et du SPF tels que la réforme de la nomenclature, le financement des hôpitaux et la poursuite du développement des réseaux hospitaliers.

Il a fallu tout le monde sur le pont pendant l'année et demie écoulée pour gérer la crise du Covid-19. Cela a laissé peu de temps pour les grands projets qui ont été lancés au sein de l'Inami et du SPF tels que la réforme de la nomenclature, le financement des hôpitaux et la poursuite du développement des réseaux hospitaliers.

Ophtalmologistes, dermatologues, chirurgiens plastiques et même neuropsychiatres conventionnés : dans certains arrondissements de Belgique, ce sera la galère en 2013 et 2014. Ainsi, en Région wallonne, 13 arrondissements ne comptent pas de médecin conventionné pour 1, 2 ou 3 spécialités, calcule l'Inami..

Demandée de longue date par les acteurs de la santé mentale, la Belgique dispose enfin d'un plan de couverture de santé mentale de première ligne digne de ce nom. 32 réseaux locaux de santé mentale couvriront progressivement le pays. Un important financement a été mis sur la table par l'Inami.

Une étude conjointe Inami/SPF santé publique et AFMPS indiquent que la seule première vague du coronavirus a entraîné le report d'environ la moitié des soins essentiels. Encore aujourd'hui, les patients restent méfiants et reportent des examens essentiels à leur survie en bonne santé de peur d'attraper le virus. Par ailleurs, l'Inami constate une chute des consultations des MG de 11,6% et des visites de 12,5% entre janvier et mars 2021 par rapport à la même période en 2020.

Fin juin, Jo De Cock a pris sa retraite après 26 ans à la tête de l'Inami. Sur notre site internet, vous avez déjà pu lire son analyse sur la transformation de l'Inami au cours du dernier quart de siècle, sa conviction que le modèle de concertation peut être maintenu, et son regard acéré sur l'évolution des soins de santé. Dans cette troisième partie de son interview-bilan, l'ancien patron de l'Inami partage son point de vue sur un certain nombre de sujets brûlants. La crise sanitaire prouve-t-elle la nécessité d'une nouvelle réforme de l'État? Comment faire face à la pression croissante que les médicaments innovants exercent sur les budgets de santé?

Ce 1er juillet, Jo De Cock prend sa retraite. Il a été à la tête de l'Inami pendant 26 ans. Dans cette newsletter et dans la suivante, nous vous proposons une interview de fond sur son parcours. Comment l'institution a-t-elle évolué depuis le siècle dernier - et quelle est la contribution des médecins à l'assurance maladie ?

Benoît Collin devient aujourd'hui, 1er juillet, administrateur général de l'Inami. Le jeune sexagénaire (62 ans) succède à Jo De Cock, désormais retraité. Il compte relever en équipe les défis auxquels l'institut doit faire face. Une grande maison qu'il connaît très bien puisqu'il en a été l'administrateur général adjoint durant 15 ans. Première interview du nouveau patron de l'Inami.

"Jo De Cock a une grande connaissance, unique, de ses dossiers. Il tient compte des sensibilités et de la réalité sur le terrain. Et il connaît les subtilités juridiques. Tout cela permet de prendre une décision rapide. De plus, il combine toute cette expertise avec la gestion d'une très grande organisation."

Jo De Cock a une grande connaissance, unique, de ses dossiers. Il tient compte des sensibilités et de la réalité sur le terrain. Et il connaît les subtilités juridiques. Tout cela permet de prendre une décision rapide. De plus, il combine toute cette expertise avec la gestion d'une très grande organisation."

Nous constations récemment (lire jdM n°2672) sur base des chiffres de l'Inami une forte poussée des burnouts et des dépressions sur la période 2016-2020 (près de 40% du nombre de personnes en incapacité de travail de plus d'un an pour dépression et burnout). La population générale semble décidément souffrir des mêmes maux que les médecins (lire jdM N°2673). L'Inami détaille cette fois ces chiffres et leurs coûts par âge, genre et région du pays. Femmes et Wallons semblent plus touchés par l'incapacité pour causes psychiques.

Proximus se lance dans la téléconsultation via son application Doktr. Le hic, c'est que cette dernière ne permet pour l'heure d'entrer en contact qu'avec un médecin et non son médecin. Une différence qui fait tiquer les syndicats médicaux, pourtant favorables à la téléconsultation.