Tout sur HTSC

Le comité Hospital & Transport Surge Capacity a demandé le mardi 30 novembre à tous les hôpitaux généraux et universitaires de supprimer obligatoirement, avec effet immédiat et pour une période de deux semaines, le programme électif, tout en préservant les soins urgents et nécessaires. Le lendemain, le comité leur permettait tout de même de continuer dans certaines conditions. Des directives contradictoires qui ne facilitent pas le travail des directions médicales.

Dans un courrier adressé le 7 octobre aux ministres en charge de la Santé, le Groupement belge des spécialistes leur demande de mobiliser les moyens nécessaires pour administrer une troisième dose de vaccin anti-Covid à tous les soignants, médecins généralistes et spécialistes. Moins directif, le Collège de médecine générale (CMG) estime que les soignants qui veulent bénéficier d'une troisième dose doivent pouvoir en avoir une.

Le Centre fédéral d'expertise des soins recommande de maintenir le comité Hospital & Transport Surge Capacity (HTSC) en tant qu'organe de crise permanent et d'y inclure des représentants du terrain (médecins, infirmiers).

Le comité Hospital & Transport Surge Capacity (HTSC) a autorisé le 27 novembre les hôpitaux à redémarrer les admissions classiques et les hospitalisations de jour qui ne doivent pas faire appel aux soins intensifs.

Le comité Hospital & Transport Surge Capacity (HTSC) a autorisé le 27 novembre les hôpitaux à redémarrer les admissions classiques et les hospitalisations de jour qui ne doivent pas faire appel aux soins intensifs.

"Bien que de nombreux médecins aient été forcés par le Comité Hospital & Transport Surge Capacity (HTSC) de réduire fortement voire d'interrompre leurs activités médicales, ils ne pourront plus réclamer ce revenu de remplacement après le 31 août 2020. Entretemps, le gouvernement a doublé les montants du droit passerelle auquel des indépendants issus d'autres professions ont droit. Il serait logique que non seulement le droit passerelle s'applique aux médecins mais que ces derniers bénéficient également du doublement des montants y afférents."