Tout sur gouvernement Michel

De Block multi-casquettes

Dans notre édito précédent, nous évoquions le risque de voir le gouvernement Michel se prendre les pieds dans le tapis en se rendant à Marrakech. C'est fait.

Les médecins liégeois demandent la modification du décret sur la gouvernance

Mars dernier, le Parlement adopte deux décrets visant à renforcer la gouvernance et la transparence dans l'exécution des mandats publics. C'est la conséquence de l'affaire Publifin. La conséquence de la conséquence pour les médecins, est qu'il est désormais interdit d'exercer des fonctions de management au sein d'une intercommunale sous statut d'indépendant. Une situation que déplore le Groupement des conseils médicaux des hôpitaux de la province de Liège.

"Réintégrer le travail ne peut se faire que sur base volontaire"

La Mutualité chrétienne s'est inquiétée jeudi de la direction que semble prendre le gouvernement Michel dans la gestion de la problématique des malades de longue durée. Revenant sur ce que le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block avait qualifié d'accord de principe sur la réintégration de ces personnes sur leur lieu de travail, la MC y voit essentiellement une "pénalisation financière" principalement concentrée sur le patient, de manière "disproportionnée".

Pension : Bacquelaine veut récompenser le travail

La réforme des pensions continue de susciter de nombreuses questions. À voir le nombre élevé de médecins rassemblés lors d'un colloque organisé par la Chambre syndicale des médecins du Hainaut, Namur et Brabant Wallon, ce sujet préoccupe les praticiens qui approchent de l'âge de la retraite.

Gouvernance des réseaux : les choses se précisent

Les médecins vont recevoir une garantie inscrite dans la future loi de jouer un rôle "pas sans importance" dans la gouvernance des réseaux hospitaliers. La semaine passée, le gouvernement Michel avait marqué son accord sur le principe. Ce vendredi, le Conseil des ministres doit valider l'avant-projet de loi sur les réseaux hospitaliers.

Sédation terminale : "Il n'y a rien à cacher"

Le Pr Jean-Louis Vincent estime qu'il faut une loi pour autoriser la sédation terminale dans les hôpitaux belges. Il a plaidé pour cette évolution législative lors de l'ouverture du 38e International Symposium on Intensive Care and Emergency Medicine, ce 20 mars

Médecins, dentistes : pénaliser nos jeunes, ça suffit !

Que diriez-vous d'un pays qui empêche ses jeunes d'exercer la médecine/la dentisterie mais qui importe sans aucune restriction des médecins/dentistes étrangers ? Que c'est un non-sens complet ! C'est pourtant ce que fait la Belgique.

Consommation problématique d'alcool : les pistes du cdH

Réagissant à la publication d'une étude de l'Université de Liège sur la législation en matière d'alcool, Catherine Fonck, cheffe de groupe cdH à la Chambre, rappelle les nombreuses propositions formulées en la matière par son parti. Elle propose au gouvernement Michel de s'en saisir s'il désire réellement avancer dans la lutte contre l'alcool.

Tam tam, plus qu'une vidéo virale

Tam tam, tout le monde en a parlé cette semaine. En un clip vidéo de 3 minutes 27 secondes1, c'est toute la politique du gouvernement Michel concernant les soins de santé et la sécurité sociale qui est critiquée par cette campagne. Parfois caricaturalement. Mais derrière la capsule se cache une note bien plus profonde, qui vient d'être mise en ligne2. Analyse avec l'un des auteurs de cette note, Michel Roland, président de Médecins du monde Belgique.

Echec relatif en matière de trajets de réinsertion pour les malades de longue durée

La nouvelle loi sur la réintégration rapide des malades de longue durée, via un trajet de retour spécialement élaboré, n'atteint pas vraiment son objectif, ressort-il d'une étude de l'Idewe relayée par VRT NWS. Les malades de longue durée sont souvent renvoyés trop tard vers un médecin du travail, et près de 60% finissent par démissionner. Le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block n'était pas disponible mercredi pour un commentaire.

Réseau hospitalier: le projet de loi est prêt, mais...

Une nouvelle version du projet de loi sur les réseaux hospitaliers loco-régionaux défendu par le cabinet De Block est actuellement discutée en inter-cabinets. Selon plusieurs sources, il pourrait être bloqué au niveau du gouvernement par la NV-A. Les hôpitaux académiques n'en voudraient pas vraiment non plus.

Budget 2018 : petites mesures en santé

Le gouvernement Michel a présenté ce midi son budget 2018. Le faible taux de croissance pour le budget du secteur de la santé est maintenu mais quelques mesures positives sont prévues en santé mentale de première ligne et pour la promotion des essais cliniques

La réforme du rachat des années d'études approuvée

Le Conseil des ministres a approuvé le 24 février trois projets de loi visant à harmoniser le calcul de la pension des indépendants, des salariés et des fonctionnaires. Ils seront fusionnés avant d'être transmis au Parlement. Explications des grands principes.

Les Hôpitaux Iris ont manifesté

Des représentants des hôpitaux publics bruxellois (Réseau Iris), dont Etienne Wéry son administrateur délégué, ont participé jeudi à la manifestation du non-marchand pour protester contre les mesures qui mettent en péril le secteur hospitalier.

La sécu, une variable d'ajustement ?

Michel Jadot, qui a longtemps présidé le comité de gestion de la sécu et qui, depuis son statut de retraité, préside Solidaris (Mutualité socialiste), salue l'effort de simplification du gouvernement Michel. Celui-ci a notamment acté la fin du système des "oeufs de coucou" qui consistait à mettre sur le compte de la sécu des dépenses qui n'ont rien à voir comme le financement des zones de police. Mais M. Jadot craint néanmoins que ce gouvernement soit, à terme, le fossoyeur du système.

Article du magazine

Médecins en formation : témoignez sur Lesendocs.be !

Un site internet, www.lesendocs.be, démarre ce vendredi pour aider les assistants en médecine générale et en médecine spécialisée à témoigner des difficultés qu'ils rencontrent lors de leur stage hospitalier ou en ambulatoire. L'anonymat leur est garanti. Le site est également ouvert aux maîtres de stage. Le GBO, qui encadre l'initiative, veut faire avancer la cause des médecins en formation en évitant tout règlement de compte. Il a donc pris toutes les précautions juridiques.