Tout sur Frédéric Thys

Est-ce un hasard si le mois de mars est synonyme, en Belgique, de deux terribles événements à quatre ans d'intervalle? Nous venons de célébrer une année de lutte contre le Covid-19. Nous nous remémorons aujourd'hui des attentats du 22 mars 2016, il y a cinq ans déjà.

Le 14 mars 2020, tous les hôpitaux belges ont dû activer la phase d'action de leur plan d'urgence hospitalier (PUH) et annuler toutes les consultations. C'était il y a un an déjà, à l'aube de la première vague. Depuis, l'urgence est devenue chronique et a forcé les hôpitaux à revoir leur fonctionnement. Si la situation reste difficile, elle apporte également dans son sillage des enseignements positifs. Explications du Pr Frédéric Thys, directeur des urgences et chef du pôle d'appui de médecine aiguë du Grand Hôpital de Charleroi (GHDC).

Auteure de plusieurs cartes blanches remarquables (1) sur le traçage du Sars-Cov-2, Valérie Kokoszka - docteur en philosophie et maître de conférence au Centre d'éthique médicale (CEM) de l'Université catholique de Lille- commente pour le jdM le dispositif de tracing téléphonique instauré en Belgique.

Le plan d'urgence hospitalière (PUH) a succédé au plan Mash suite aux attentats de 2016. Ce plan d'urgence est tout jeune puisqu'il devait être finalisé dans tous les hôpitaux pour le 31 décembre 2019. La pandémie est donc un test grandeur nature pour éprouver l'efficacité du PUH. Retour d'expérience avec ce qui est mis en place au Grand hôpital de Charleroi (GHDC).

Mardi, le Collège de la médecine générale francophone de Belgique (CMG) a diffusé des consignes actualisées sur l'organisation de la médecine générale et les nouvelles mesures pour la prise en charge des patients Covid-19.

Par ces deux mnémotechniques, le Pr Frédéric Thys (UCL) aborde la formation des professionnels de la santé à la culture numérique. Selon lui, il y a un problème de maîtrise urgent à remédier. " Il faut placer le médecin au coeur de l'évolution numérique. "

" Dans le monde hospitalier, la mutation et la professionnalisation croissante des conseils d'administration s'avèrent impératives à l'ère des réseaux ", souligne Frédéric Thys. " Interroger la structure de gouvernance, c'est questionner entre autres la composition même des conseils d'administration, leur histoire, leur taille, leurs conflits d'intérêts potentiels ou inexistants, la sélection et la spécialité attendue de certains administrateurs. "