Tout sur Fondation Registre du Cancer

En collaboration avec la Fondation Registre du Cancer (BCR), le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) publie dans son dernier rapport (357Bs) un ensemble de 15 indicateurs de qualité pour l'amélioration de la prise en charge du cancer de l'ovaire dans notre pays. Le Centre plaide en parallèle pour une concentration de ces soins dans des centres de référence, plus efficaces, dûment listés et accessibles aux patients. Il convient toutefois "d'éviter les certifications "figées et permanentes" de centres de référence qui ne sont plus en mesure de démontrer l'excellence de leurs résultats cliniques ".

En collaboration avec la Fondation registre du cancer (BCR), le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) publie dans son dernier rapport (357Bs) un ensemble de 15 indicateurs de qualité pour l'amélioration de la prise en charge du cancer de l'ovaire dans notre pays. Le Centre plaide en parallèle pour une concentration de ces soins dans des centres de référence, plus efficaces, dûment listés et accessibles aux patients. Il convient toutefois "d'éviter les certifications "figées et permanentes" de centres de référence qui ne sont plus en mesure de démontrer l'excellence de leurs résultats cliniques".

Le KCE (Centre d'expertise des soins de santé) a reçu la mission de réévaluer deux listes mentionnant les maladies concernées pour le droit à l'oubli, soit la possibilité d'échapper aux radars de certaines assurances (solde restant dû pour un crédit hypothécaire) dix ans après un cancer, par exemple. La première mission concerne le cancer du sein dont les délais d'oubli sont amenés à être fortement réduits. Si toutefois les ministres compétents suivent l'avis du KCE.

Le KCE (Centre d'expertise des soins de santé) a reçu la mission de réévaluer deux listes mentionnant les maladies concernées pour le droit à l'oubli, soit la possibilité d'échapper aux radars de certaines assurances (solde restant dû pour un crédit hypothécaire) 10 ans après un cancer, par exemple. La première mission concerne le cancer du sein dont les délais d'oubli sont amenés à être fortement réduits. Si toutefois les ministres compétents suivent l'avis du KCE.

Depuis le 1er janvier 2020, l'assurance soins de santé ne rembourse uniquement que les opérations de chirurgie complexe de l'oesophage effectuées dans un centre spécialisé conventionné, indique l'Inami. Cette nouvelle disposition vise à assurer une meilleure qualité des traitements des tumeurs de l'oesophage, des tumeurs de la jonction gastro-oesophagienne ou des affections de l'oesophage non oncologiques.

Les personnes de 70 ans et plus représentent actuellement 13% de la population belge totale, et pourtant, chaque année, environ la moitié des nouveaux cancers (46% ou 31.053) sont diagnostiqués au sein de ce groupe d'âge, révèle la Fondation Registre du Cancer dans nouvelle publication intitulée "Cancer in an Ageing Population in Belgium 2004-2016".

Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) a mis à jour ses recommandations pour le diagnostic et le traitement du cancer du pancréas, a-t-il annoncé lundi. Ce type de cancer est en progression en Belgique et dans les autres pays occidentaux, et le premier guide de pratique clinique du KCE relatif au cancer du pancréas remonte à 2009.

En 2014, la Belgique comptait 67.820 nouveaux diagnostics de cancer, dont 35.948 chez les hommes et 31.872 chez les femmes, selon les chiffres publiés lundi par le Registre du cancer. Les tumeurs les plus fréquentes chez les hommes sont toujours le cancer de la prostate alors que chez les femmes, il s'agit du cancer du sein.