Tout sur Fédération des maisons médicales

En se basant sur des données extraites dans une douzaine de maisons médicales bruxelloises et wallonnes, le Service étude et recherches de la Fédération des maisons médicales s'inquiète de l'augmentation des cas suspects et avérés de Covid. Et pour éviter de mettre en péril les autres missions de la première ligne de soins, les maisons médicales pressent les autorités de décharger les médecins généralistes de la prescription des tests de dépistages et de la communication des résultats et d'affiner la définition même d'un cas suspect nécessitant la réalisation d'un test.

Les cercles de MG, wallons, bruxellois et flamands se sont mobilisés avec les syndicats pour obtenir des autorités régionales l'organisation d'une rencontre pour discuter de la prise en charge du Covid-19. Le Collège de la médecine générale formule plusieurs exigences auprès des autorités.

Des généralistes qui prennent en charge des patients inscrits dans une maison médicale dans leur zone de soins ont du mal à percevoir leurs honoraires lorsque le patient est bénéficiaire d'une intervention majorée et qu'il y a obligation d'appliquer le tiers-payant. L'Absym estime que la maison médicale doit payer. La Fédération des maisons médicales propose au contraire que les mutuelles remboursent le médecin... mais reconnaît que cette situation doit cesser.

Face aux concentrations de plus en plus nettes dans le secteur des logiciels médicaux et en dépit de la naissance de Medispring dont il serait complémentaire, Topaz, un dossier médical informatique social santé intégré et labellisé a été lancé cette semaine par le monde associatif médical. Sans propriétaire donc non susceptible d'être vendu à quiconque, trans-disciplinaire et non seulement interdisciplinaire, ce nouveau projet mûri de longue date sera opérationnel réellement fin décembre. Mégalo ? En tout cas, un gros pavé dans la mare déjà bien agitée des logiciels médicaux...

"L'audit commandé par le cabinet de la ministre De Block à la firme privée KPMG est à ce point favorable au secteur des pratiques forfaitaires que le moratoire sur les maisons médicales est levé au bout d'un an et 3 mois d'incertitude", annonce, soulagée, la Fédération des maisons médicales.

Un front commun détonant composé de la Fédération des maisons médicales, la FGTB, la CNE-CSC, la FEF, Solidaris, Médecins du monde et santhea se demandaient mardi quel est encore le sens du contingentement dans le contexte actuel. Ils proposent de sortir du contingentement les spécialités médicales en pénurie, de renforcer les aides à l'installation en zone de pénurie, de fixer des sous-quotas par spécialité, de dissocier l'accès aux études et les numéros Inami et de mettre en valeur les spécialités " non-curatives ".

Le site e-Health Academy, animé par Abrumet, regroupe de nombreuses initiatives bruxelloises permettant aux professionnels de la santé de mieux comprendre et pratiquer l'e-santé. Il organise ce 18 mars un séminaire. Vous pouvez encore vous y inscrire.

Ce jeudi, des représentants des 100 maisons médicales de la Fédération venus de Bruxelles et de Wallonie manifestent vêtus de blanc pour exprimer leur solidarité avec l'ensemble du secteur non-marchand. Le secteur de la médecine sociale rejette le moratoire sur l'ouverture de nouvelles maisons médicales au forfait.