Tout sur ESG

L'une des sessions du congrès de l'ESG à Vienne s'est penchée sur l'endométriose, une affection souvent douloureuse, dans laquelle du tissu similaire à celui qui tapisse normalement l'intérieur de l'utérus se développe en dehors de l'utérus. Bien que les estimations indiquent que jusqu'à 10 % de la population féminine peut être touchée par cette maladie, l'endométriose reste une pathologie compliquée à prendre en charge. Comme l'explique le professeur Nathalie Chabbert-Buffet, un diagnostic précoce, la présence d'une équipe médicale pluridisciplinaire et un rapport bénéfice/risque favorable sont autant d'éléments déterminants dans le traitement de l'endométriose.

L'hormonothérapie substitutive (HTS) chez les femmes ménopausées peut être sûre et bénéfique si l'on traite la bonne patiente par les bonnes hormones. Telle est la conclusion d'une conférence spécialisée donnée par le Prof. Dr Alfred Mück de l'université de Tübingen et de la Capital Medical University Beijing lors du congrès de l'ESG qui s'est tenu à Vienne.

Le cancer du sein (CS) survenant à un âge jeune est relativement rare et est associé à une issue défavorable, comparé au cancer du sein survenant à un âge plus avancé. Une étude monocentrique menée au Portugal met en évidence un taux élevé de métastases chez les patientes jeunes atteintes d'un CS, malgré l'administration d'une chimiothérapie.

Selon les données disponibles, 0,6 % de la totalité des hommes et 0,2 % de la totalité des femmes éprouvent un problème lié à leur genre et indiquent souhaiter changer de genre. Les spécialistes en matière de dysphorie de genre estiment que ces chiffres continueront à augmenter à l'avenir. Rien d'étonnant donc à ce qu'une session entière du 13e congrès de l'ESG à Vienne ait été consacrée au thème de la Transsexualité. Le docteur Michael van Trotsenburg explique la prise en charge des adolescents transgenres et éclaire le concept d'incongruence de genre ainsi que les options en matière de fertilité.

Cette année, notre concours d'été est consacré à l'art. En partenariat avec ART-Gallery.be, nous vous présenterons quatre oeuvres, les 2, 9 juillet, 20 et 27 août. Chaque semaine, vous pourrez participer au concours en répondant aux questions pour gagner un an de location d'une de ces oeuvres. Vous avez jusqu'au 15 septembre pour répondre aux questions.

Grâce aux MG, on a évité la catastrophe ! - Nous avons dû trouver beaucoup de réponses par nous-mêmes - Il a fallu improviser très rapidement