Tout sur Economie et finances

Le Conseil d'administration de l'hôpital régional a présenté ce 28 février un protocole d'accord aux syndicats afin de débloquer la situation. Il demande aux médecins de faire un effort de 2,7millions d'euros et au personnel de près de 5millions d'euros. Objectif : parvenir à économiser 12 millions pour sortir l'hôpital public du rouge en 2018.

Une imposante tuile vient de tomber sur le chantier du CHU de Liège. Le Conseil d'État a suspendu un marché public de 13 millions d'euros relatifs aux travaux du centre intégré d'oncologie. S'agissant d'un domaine "humainement et socialement éminemment sensible", l'hôpital a tenté de faire prévaloir l'intérêt des patients. En vain.

Le nombre de fois où un médecin généraliste a été consulté en urgence a augmenté de 9,48% en 2015. Soit 56.545 prestations de plus que l'année précédente, toujours principalement effectuées le week-end ou les jours fériés. Sur les cinq dernières années, ces interventions affichent désormais une croissance de plus de 33%. Évolution à mettre en parallèle notamment avec la disparition des visites à domicile.

Le centre hospitalier régional verviétois annonce ce vendredi avoir clôturé l'exercice comptable 2015 sur un nouveau boni, de près de 8 millions d'euros. Un redressement à la faveur des efforts importants concédés par le personnel et le corps médical.

Le nombre de maisons médicales sur le territoire belge a franchi en 2015 un seuil symbolique, avec 151 structures. Les prestations de médecins généralistes, infirmiers et kinés qui y sont couvertes par forfait mutualiste ont légèrement débordé de la trajectoire budgétaire de l'Inami. Alors que toujours plus de patients s'y inscrivent.

Le gouvernement wallon a approuvé jeudi quatre projets visant à pallier la raréfaction de structures de santé dans les zones rurales. La Région interviendra à hauteur de 426.000 euros pour des maisons médicales de Pont-à-Celles, Bièvre, Habay et Libin.

Par le biais d'un sondage réalisé par les associations représentantes des médecins spécialistes en formation tant du nord que du sud du pays, les MACCS (médecins assistants cliniciens candidats spécialistes) ont eu l'opportunité de s'exprimer sur plusieurs sujets. Deux thématiques importantes se sont dégagées de ces débats.