Tout sur Domus Medica

Un groupe de travail a approuvé les principes d'un projet de convention qui définit ce qu'est un patient souffrant d'un Covid de longue durée et reconnaît la complexité et la diversité des problèmes de ces patients. 13.000 Belges sont concernés par ce trajet de soins qui devrait être prêt en été.

Un accord est intervenu ce mercredi entre le fédéral et les entités fédérées sur la mise en place de "points de soins" à l'attention des réfugiés ukrainiens, a annoncé le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke en commission Santé de la Chambre.

La nouvelle stratégie de dépistage pour les personnes ayant eu un contact à haut risque avec une personne contaminée fait des mécontents chez les médecins généralistes. Certains, plus particulièrement au nord du pays, ont déjà indiqué qu'ils ne suivraient pas cette nouvelle stratégie. Le ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke a réagi dimanche à la télévision flamande (De Zevende Dag, Eén), défendant l'action des autorités et estimant que les médecins généralistes "ne pouvaient pas organiser juste comme ça une autre stratégie".

Domus Medica (la structure faîtière des généralistes flamands) a envoyé le 26 octobre aux autorités flamandes une lettre co-signée par une vingtaine d'organismes du secteur de la santé pour leur faire part de leur grande préoccupation face aux premiers signes annonciateurs d'une quatrième vague.

Mercredi dernier, la Commission santé fédérale a organisé une audition relative à la suppression du ticket modérateur chez le médecin généraliste et la généralisation du régime du tiers payant. L'Absym, qui n'est pas en faveur de la gratuité totale des visites chez le médecin, n'a pas été conviée à l'audition et demande d'avoir voix au chapitre dans le débat.

Le Collège de médecine générale (CMG) et le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) ont mis au point un arbre décisionnel en collaboration avec la SSMG, Domus Medica et l'AFMPS. Il permet la prise en charge intensifiée à domicile des patients atteints de Covid-19 dans un contexte de saturation des hôpitaux belges.

Le 1er octobre, Sciensano lancera un nouveau baromètre Covid-19 auprès de tous les médecins généralistes belges. " Cet instrument de mesure permettra de répertorier les consultations des généralistes pour des problèmes respiratoires, dont le Covid-19, sur la base du dossier médical électronique. Cela devrait permettre une approche adaptée des soins dans les cabinets des généralistes et mener à une meilleure reconnaissance du rôle important qu'ils jouent. Les MG participants au Baromètre pourront compter sur une compensation financière. " Entretien avec le Dr Bénédicte Vos (Sciensano).

" Nous voulons un MG qui soit au centre des soins de santé ", dixit l'Absym (ndlr : lire l'interview en pages 4 à 7). Des paillettes pour vous éblouir à la veille des élections, de la manipulation intellectuelle préjudiciable à la profession ! Comme pas mal de consoeurs et de confrères, vous commencez à douter de ce qu'ils racontent ? Il y a de quoi. Le GBO-Cartel vous dit pourquoi.

Le 16 mai dernier la commission de la santé publique de la Chambre se réunissait pour débattre en séance publique de : " La réforme de la loi coordonnée du 10 mai 2015 relative à l'exercice des professions des soins de santé "...

Les postes de garde doivent enregistrer leurs activités depuis le 1er mars jusqu'à la mi-juin. C'est prévu dans l'accord médico-mut. Comme d'habitude, il y a un peu de retard. L'objectif est de vraiment commencer cet enregistrement le 15 mai dans certains postes de garde.

Il y a encore de nombreux obstacles entre les intentions des autorités politiques et le terrain. Par exemple, la ministre De Block veut avancer rapidement vers l'informatisation, notamment via la prescription électronique (reportée à mai 2018). Hâte excessive, apparemment, car de nombreux problèmes subsistent sur le terrain.

Les syndicats médicaux veulent des éclaircissements rapides concernant l'ex-prime à l'informatisation pour les généralistes rebaptisée " prime de pratique intégrée en médecine générale". En effet, dès le troisième trimestre, les médecins peuvent théoriquement faire la demande pour la prime 2016.

Le Dr Roland Lemye termine son voyage historique au coeur du système des accords médico-muts. Après s'être demandé s'il y avait une alternative aux accords médico-muts, il revient sur la manière pour le moins cavalière avec laquelle on a lancé dans l'arène l'AADM (Alliance des médecins, émanation de Domus Medica) et balise un certain nombre de solutions pour sauver notre système social.

Het Nieuwsblad annonçait hier lundi un projet de screening psychologique systématique et annuel des médecins, à l'initiative de l'association Domus Medica et de Maggie De Block. "Il ne s'agit là que de l'une des 20 recommandations faites par Domus Medica pour favoriser le bien-être des médecins", a promptement réagi l'association.

La médecine générale est également sous-représentée en Flandre, dans plus d'une commune sur deux, indique le dernier recensement de l'agence flamande des soins de santé.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !