Tout sur Dirk Scheveneels

Le patient tend au médecin la perche de la confiance. Le médecin l'accroche à ses qualités humaines mais doit surtout s'appuyer sur le bâton de ses compétences. Et c'est à ce moment que des ordres surgis d'en haut sous forme papier ou électronique s'interposent entre le malade et le médecin. Pas le choix, ils doivent ajuster leurs bâtons de confiance et de compétences à ces règles censées les soutenir.En assemblant des bâtons de science, de sens et de valeur - de techniques, de lois et d'argent - les individus et eux seuls font les groupes et la société. Malades, familles, médecins, soignants et de nombreux métiers de support dressent des échafaudages tenant l'édifice des soins de santé debout aux côtés d'innombrables autres structures, essentielles pour garder la société ouverte et heureuse.

Pour l'Absym, le financement des postes de garde de médecine générale (PMG), et a fortiori les coûts liés aux employés qui y travaillent ainsi que les charges sociales y afférentes, ne peut en aucun cas provenir du budget alloué aux honoraires de disponibilité des médecins. L'AGEF propose d'aller chercher le soutien financier des autorités locales. Une source d'inspiration pour les autres cercles de MG.

Une délégation de médecins a été reçue vendredi passé au cabinet du ministre de la Justice Koen Geens. Le but? Demander que des mesures soient prises pour mettre fin aux agressions dont ils sont victimes. Au final, le message est entendu, mais concrètement, depuis plus d'un an, rien ne bouge.