Tout sur CNE

Alors que des grèves ont paralysé de nombreux services d'urgence en France avec pour conséquence des réquisitions de personnel et de nouvelles actions le 10 septembre, la situation des Blouses blanches en Belgique a connu une pause estivale. Mais rien n'est réglé. Une journée d'action est prévue le 9 septembre afin que les directions hospitalières exécutent enfin l'accord non-marchand signé le 25 octobre 2017. Dans les services d'urgence, par contre, le calme règne même si les médecins, qui s'estiment en nombre suffisant, sont solidaires du personnel hospitalier.

Les blouses blanches se mobilisent une nouvelle fois pour dénoncer leur ras-le-bol. Organisé par la Centrale nationale des employés (CNE), le mouvement vise à dénoncer la pression et les mauvaises conditions de travail dans le secteur. Une attention particulière est accordée cette fois-ci au secteur des maisons de repos.

Les blouses blanches font parler d'elles ces derniers jours. Les syndicats des travailleurs et des médecins, les fédérations hospitalières sont invités ci et là pour argumenter sur l'évidence des revendications d'un secteur au bord de la crise. Après un deuxième " mardi des blouses blanches ", c'est la une des quotidiens qui s'empare de l'actualité, à l'instar du Soir qui titre " L'hôpital, usine à burn-out " ce mercredi. Bien entendu, aucun écho, ou presque, en Flandre. Preuve à la fois que certaines revendications sont à destination des gestionnaires hospitaliers et non du gouvernement et que les réalités de terrain sont différentes au Nord et au Sud, la santé financière des hôpitaux étant bien différente selon la région.

Cette année, notre concours d'été est consacré à l'art. En partenariat avec ART-Gallery.be, nous vous présenterons quatre oeuvres, les 2, 9 juillet, 20 et 27 août. Chaque semaine, vous pourrez participer au concours en répondant aux questions pour gagner un an de location d'une de ces oeuvres. Vous avez jusqu'au 15 septembre pour répondre aux questions.

Grâce aux MG, on a évité la catastrophe ! - Nous avons dû trouver beaucoup de réponses par nous-mêmes - Il a fallu improviser très rapidement