Tout sur CIN

Le Conseil général de l'Inami, qui regroupe les représentants des mutualités, des partenaires sociaux et du gouvernement, a fixé ce lundi le budget des soins de santé 2023. Un budget marqué par les crises et qui comporte une mesure de soutien réservée uniquement aux prestataires conventionnés qui irrite les bancs syndicaux.

Le Conseil général de l'Inami, qui regroupe les représentants des mutualités, des partenaires sociaux et du gouvernement, a validé ce lundi le budget des soins de santé 2023.

Le Comité de l'assurance de l'Inami a produit une proposition de budget pour les soins de santé 2023. "Nous donnons la priorité à l'accessibilité financières des soins, au bien-être des soignants et la qualité de vie au sein des établissements de soins." Cette proposition a été votée malgré l'opposition de deux des trois syndicats médicaux.

A l'occasion des élections européennes du 26 mai prochain, le CIN (collège intermutualiste national) attire l'attention sur une Union européenne " qui mette les citoyens, la santé et la protection sociale en position centrale ". Et notamment " une Europe sociale qui gomme les inégalités via la mise en oeuvre concrète des principes du socle européen des droits sociaux ".