Tout sur CHU de Liège

Un rapport d'information sur les violences obstétricales est actuellement en cours au Sénat afin d'établir des recommandations qui devraient être finalisées fin 2022. Une série d'audition d'acteurs de la santé a été réalisée et, dans ce contexte Véronique Durenne (Sénatrice MR) a rendu visite au CHU de Liège mercredi 1er juin afin de mieux comprendre les difficultés rencontrées et les projets mis en oeuvre.

Face aux cyberattaques visant de plus en plus les institutions de santé, la fédération Gibbis demande aux autorités des moyens structurels complémentaires, un plan d'action et une mise en commun de l'expertise présente dans les hôpitaux.

Les Drs Massion et Ledoux, médecins réanimateurs au CHU de Liège sont inquiets. Les différentes vagues pandémiques épuisent les soignants et le corps infirmier en particulier. "Il est urgent d'adapter la norme d'encadrement aux soins intensifs à un infirmier pour deux patients en permanence, revaloriser le salaire net de tous les infirmiers de l'ordre de 25% et reconnaître la pénibilité de leur métier."

Le projet international Gym, Generate Your Muscle, auquel participent l'ULiège et le CHU de Liège, vise à développer une thérapie innovante à base de cellules souches pour traiter les pathologies musculaires.

Une étude réalisée par des chercheurs liégeois et parisiens montre que les interactions coeur-cerveau, mesurées à l'aide de l'électroencéphalographie, constituent une nouvelle voie de diagnostic pour les patients présentant des troubles de la conscience après un coma.

Il est commun d'établir une analogie entre la ménopause et l'andropause, un peu comme si cette dernière était la "ménopause de l'homme". Une vision peu convaincante.

Dans "En attendant la deuxième vague", Christophe Hermans filme l'irruption de la pandémie au CHU de Liège au printemps dernier. Un regard discret, empathique qui dresse un portrait remarquablement humain, touchant de l'ensemble du personnel de l'hôpital au travers d'un documentaire passionnant qui met les soignants au balcon et mérite bien des applaudissements...

Une équipe de Liège lance une étude clinique inédite sur les effets de l'apprentissage de la transe chez les patients en oncologie. La transe est-elle aussi efficace que l'hypnose sur les symptômes tels que la fatigue, la détresse émotionnelle, la douleur...?

Ce médicament immunosuppresseur, couramment utilisé contre la polyarthrite rhumatoïde, semblait apporter des chances supplémentaires de guérison du Covid, mais les essais cliniques actuels apportent des résultats contrastés. De quoi approfondir les tests, notamment au CHU de Liège.

A la question de savoir si le système belge de financement des hôpitaux doit être revu, 80% des directeurs généraux et médicaux répondent par l'affirmative. Pour un répondant sur dix, le système de financement actuel suffit. Pour un répondant sur dix, le système ne doit pas être revu mais il a été contre-productif durant la crise.

Gynécologie Caractérisée par la présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine, l'endométriose demeure mal connue. Touchant de nombreuses femmes en âge de procréer, elle constitue une source potentielle de douleurs et d'infertilité.

D'ici 2025, l'hôpital académique liégeois va investir 295 millions d'euros dans ses infrastructures sur deux sites : le Sart-Tilman et les Bruyères.

Tous les nouveau-nés dans la région de Liège bénéficient depuis ce lundi du dépistage de l'amyotrophie spinale, maladie neuromusculaire qui provoque une faiblesse musculaire progressive, annonce le Centre hospitalier régional (CHR) de Liège. Cette maladie touche chaque année six enfants en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ceux qui souffrent de sa forme la plus sévère et la plus fréquente (la SMA1) meurent pour la plupart avant leur deuxième anniversaire ou gardent de lourdes séquelles motrices.

Le procès qui oppose le Dr Sélim Sid, ancien assistant au CHU de Liège et la direction médicale de cet hôpital universitaire (lire notre dossier dans le jdM n°2528) n'est que la pointe de l'iceberg. Pénuries et manque de superviseurs, sans compter la double cohorte, forment un cercle vicieux diabolique.

Vendredi 2 février, le Tribunal du Travail de Liège a entendu les arguments d'un ancien assistant spécialiste, le Dr Selim Sid, contre le CHU de Liège à propos des conditions de travail au sens large. Le Tribunal rendra son verdict le 20 avril prochain. D'autres assistants corroborent les conditions difficiles qui règnent dans cet hôpital mais qui ne sont pas l'apanage du Sart-Tilman. Le CHU de Liège, sollicité par nos soins, n'a malheureusement pas souhaité réagir contradictoirement, attendant le verdict du tribunal.

On ne présente plus Steven Laureys, directeur du Centre GIGA Consciousness et Coma Science Group de l'Université et du CHU de Liège, directeur de recherche au FRS-FNRS, professeur de neurologie et lauréat du prestigieux Prix Francqui. Grâce à la qualité de ses recherches et à son sens de la vulgarisation, il est parvenu en quelques années à briser le tabou qui entourait le coma tant auprès de ses confrères que du grand public.

Louis Maraite, directeur de la communication du CHU de Liège, est aussi journaliste, et à ce titre, il a mené une série de recherches sur le rôle des civils pendant la guerre 14-18. C'est donc tout naturellement qu'il s'est intéressé au rôle des médecins, infirmiers et brancardiers dans la Bataille de Liège. Le journal du Médecin l'a rencontré dans un lieu loin d'être anodin dans la Cité ardente : le Mémorial interallié.

Pour la 21e année, nous présentons les six candidats au Prix du Généraliste, co-organisé avec la SSM-J, et en collaboration avec l'UCLouvain, l'ULB et l'ULiège. Ce challenge met en compétition amicale six jeunes généralistes qui ont remis des travaux de fin d'études présentant des qualités particulièrement remarquables. Les prix des lecteurs du jdM, avec le soutien d'Amonis, et du jury de la SSM-J seront remis le 10 septembre 2022 lors d'une grande journée "jeunes médecins" organisée par la SSM-J.