Tout sur Centre Antipoisons

Non, estiment les experts réunis par le Centre antipoisons pour son symposium: notre pays doit se doter d'une véritable politique en matière d'antidotes, renforcer la formation des professionnels et développer un réseau multidisciplinaire. Une plateforme en ligne localisant les antidotes serait une première étape.

Dans le cas d'une intoxication pour laquelle un antidote est disponible, il est crucial que le bon antidote parvienne rapidement au patient et soit ensuite correctement administré. Cependant, en l'absence de gestion centralisée, cette disponibilité rapide n'est pas évidente. Le Centre antipoisons souhaite une politique mieux coordonnée.

Les professionnels (para)médicaux manquent généralement de connaissances suffisantes sur les intoxications, et sur le très vaste domaine de la toxicologie en général, déclare le professeur Vandijck. Par conséquent, le traitement en cas d'empoisonnement n'est pas toujours entrepris aussi rapidement et précisément qu'il le devrait. Une politique simplifiée peut également apporter un soulagement dans ce domaine.

Depuis sa création, en 1963, le Centre antipoisons belge a sauvé d'innombrables vies en diffusant des informations sur les produits toxiques auprès des médecins, des hôpitaux et du grand public.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !