Tout sur Caroline Depuydt

Le succès public des récents livres des Drs Depuydt, Orban et Clumeck - déjà vendus à plusieurs milliers d'exemplaires et présentés dans de nombreux médias belges et étrangers - montrent que les citoyens ont besoin de repères et ont envie de se prendre en charge.

La psychiatre Caroline Depuydt propose dans " Bien dans ma tête " une boîte à outils aux personnes qui veulent se sentir mieux. Un ouvrage qui parvient à expliquer simplement, et même avec une certaine légèreté, des processus mentaux complexes. Une transmission qui mise sur un échange constructif entre l'auteure et le lecteur.

Le Dr Caroline Depuydt, chef de service au centre psychiatrique Epsylon (Bruxelles) et qui représente l'Absym à la Conférence transversale psychologue/psychiatre, se réjouit des 150 millions débloqués par le gouvernement pour la 1ère Ligne de soins psychiques. Mais elle rappelle que la consultation en psychiatrie est désormais moins bien remboursée que celle des psychologues. Le risque existe d'exclure de facto les psychiatres du circuit de soins psychiques, dit-elle à l'adresse de Frank Vandenbroucke qu'elle espère rencontrer bientôt.

Les représentants des médecins, des autres professions de santé et des mutuelles se sont réunis lundi dernier. Alors que de sombres nuages s'amoncellent au-dessus de l'Inami, ils ont travaillé ensemble à l'élaboration d'un nouveau budget pour les soins de santé. La Sécurité sociale accuse un déficit de 3,1 milliards d'euros. Les soins de santé en représentent environ un tiers.

On a assez répété qu'il était extrêmement difficile pour les leaders des syndicats médicaux vieillis de passer le relais faute de candidats. Pourtant, dès que Jacques de Toeuf eut annoncé qu'il ne serait pas candidat pour succéder au Dr Moens à la fin de son mandat, ont émergés des candidats de talent, aussi compétents, expérimentés et impliqués les uns que les autres. Il a fallu négocier entre les chambres syndicales pour choisir celui qui serait élu par le conseil d'administration.

Mr Hermesse, secrétaire général des Mutualités chrétiennes, veut plus de transparence dans le système des soins de santé. Il voudrait également limiter et lisser le revenu des médecins spécialistes, et cite l'exemple de 250.000 euros par an en faisant un parallèle avec la fonction publique. Quand je lis cela, je me dis que les termes " trumpisation de l'information " ont encore de beaux jours devant eux, voilà encore une affirmation provocatrice et qui me frappe tout d'abord par ce qu'elle sous-entend : la plupart des médecins gagneraient donc largement plus que 250.000 euros et il serait temps de limiter ces potentiels abus.

Pierre Zaeytydt, Caroline Depuydt, Jacques de Toeuf et Gilbert Bejjani (de gauche à droite sur la photo) détaillent pour le jdM quelques aspects de l'imposant programme électoral de l'Absym. Plus gros syndicat de médecins avec 6 sièges sur 12 en médico-mut, il espère reconquérir un deuxième siège de généraliste via une campagne axée sur le " Mais oui, vous pensez comme nous ", face à une base parfois décontenancée.

En réaction à la couverture du Vif-l'Express, " Docteur, les femmes c'est pas du bétail ", le Dr Caroline Depuydt, psychiatre et Chef de service chez EPSYLON asbl, nous adresse cette réponse courroucée.

Pour la 21e année, nous présentons les six candidats au Prix du Généraliste, co-organisé avec la SSM-J, et en collaboration avec l'UCLouvain, l'ULB et l'ULiège. Ce challenge met en compétition amicale six jeunes généralistes qui ont remis des travaux de fin d'études présentant des qualités particulièrement remarquables. Les prix des lecteurs du jdM, avec le soutien d'Amonis, et du jury de la SSM-J seront remis le 10 septembre 2022 lors d'une grande journée "jeunes médecins" organisée par la SSM-J.

Enquête

Joindre l'utile à l'agréable lors de croisières de qualité vers des destinations fascinantes. C'est l'objectif de "Travel & Learn", une initiative du journal du Médecin. Êtes-vous prêt pour cette aventure?

Votre avis compte !