Tout sur BIMS

Trop, c'est trop ! Le ministre avait cru pouvoir interdire les suppléments pour les soins ambulatoires donnés aux BIMS, mais l'Absym a menacé de dénoncer l'accord et commencé la procédure à cet effet.

Trop, c'est trop ! Le ministre avait cru pouvoir interdire les suppléments pour les soins ambulatoires donnés aux BIMS, mais l'Absym a menacé de dénoncer l'accord et commencé la procédure à cet effet.