Tout sur Bert Winnen

Maggie De Block a dû déposer ce vendredi en conseil des ministres une proposition de budget 2020 pour les soins de santé " à l'équilibre grâce notamment à des économies dans le secteur pharmaceutique ". " Les prestataires de soins recevront l'indexation à laquelle ils ont droit et nous ne transmettons pas de dettes au prochain gouvernement ", a précisé Maggie De Block, ministre de la Santé publique en affaires courantes. L'Absym, tout en restant prudente, accueille cette proposition positivement. Le GBO est beaucoup plus circonspect. Le 2 décembre, le Comité de l'assurance devrait se pencher sur la proposition gouvernementale.

À partir de 2019, les autorités ont décidé de regrouper les moyens destinés à l'accompagnement pédagogique de la formation professionnelle au sein des hôpitaux. À l'occasion d'un récent symposium du GBS consacré à la qualité de la formation des jeunes spécialistes, le Dr Bert Winnen a eu l'occasion d'exposer l'organisation concrète du financement lié à la personne.

Le Comité de l'assurance a fait sa proposition 2019 pour un montant de 26,513 milliards d'euros (plus de 1.000 milliards de francs belges). Les honoraires des médecins se monteraient à 8.669.715.000 euros, les hôpitaux : 6.091.701.000, les médicaments : 4.288.238.000. Les sages regrettent l'absence de proposition du gouvernement face aux dérapages récurrents du budget des médicaments et signalent que la croissance nette est en réalité inférieure au taux de croissance accordé au secteur de 1,5% l'an.

Le Comité de l'assurance a fait sa proposition 2019 pour un montant de 26,513 milliards d'euros (plus de 1.000 milliards de francs belges). Les honoraires des médecins se monteraient à 8.669.715.000 euros, les hôpitaux : 6.091.701.000, les médicaments : 4.288.238.000. Les sages regrettent l'absence de proposition du gouvernement face aux dérapages récurrents du budget des médicaments et signalent que la croissance nette est en réalité inférieure au taux de croissance accordé au secteur de 1,5% l'an.

Certains cercles sont déçus de la première réunion de la Task Force Postes médicaux de garde. Dans un communiqué paru vendredi, la ministre Maggie De Block se réjouit des suites de cette réunion mais sur le terrain, on parle de " propagande ". L'approche communautaire n'est pas exempte de reproches apparemment.

" Un dialogue de sourd ". C'est le verdict de Quentin Lamelyn, président du Cium, qui participait avec la Fédé (Liège) et l'Unécof à une rencontre en front commun avec Bert Winnen, chef de cabinet de la ministre de la Santé publique ce matin. " Ça fait 6 ans que ça dure. Si aucune solution n'est trouvée, on va faire tout péter ! " Les deux ministres Marcourt et De Block, se sont réunis quelques heures plus tard. La réunion a accouché d'un communiqué laconique.