Tout sur Belfius

"Si les autorités se vantent de mener une politique de santé répondant à un "Quintuple Aim", les hôpitaux font face, de leur côté à une quintuple impasse qui les mène tout droit à la faillite", pointe avec finesse Santhea. Démonstration en cinq arguments par Yves Smeets, directeur général de la fédération des institutions de soins publiques.

Lors des traditionnels discours prononcés lors des Fêtes de Wallonie, Jean-Claude Marcourt n'a pas épargné la Banque Belfius.

... font les grandes rivières. C'est pourquoi la plupart des banques proposent, non sans succès, des formules d'investissement par versement régulier. La somme est placée dans un ou plusieurs fonds, éventuellement au nom d'un enfant ou petit-enfant. C'est plus malin qu'il n'y paraît!

En moyenne, le Belge ayant contracté le coronavirus a dépensé 700 euros en plus après l'intervention de la mutuelle. C'est ce que révèle une enquête de Belfius Insurance. Le surcoût concerne sept personnes malades sur dix et peut même atteindre jusque 13.000 euros. Du coup, la pandémie renforce le sentiment d'attachement du Belge à disposer d'une bonne couverture santé puisque 95% considèrent l'assurance-hospitalisation comme " importante ".

En moyenne, le Belge ayant contracté le coronavirus a dépensé 700 euros en plus après l'intervention de la mutuelle. C'est ce que révèle une enquête de Belfius Insurance. Le surcoût concerne sept personnes malades sur dix et peut même atteindre jusque 13.000 euros. Du coup, la pandémie renforce le sentiment d'attachement du Belge à disposer d'une bonne couverture santé puisque 95% considèrent l'assurance-hospitalisation comme "importante".

Cette année, l'étude Maha s'est penchée sur les résultats financiers des hôpitaux en 2019. Les experts de Belfius révèlent également les premières estimations mesurant l'impact du Covid-19 sur la santé des hôpitaux après avoir épluché les comptes de résultats du premier semestre 2020 de 31 institutions.

Le résultat courant des hôpitaux s'est fortement détérioré en 2017. Par rapport, à l'exercice précédent, il est en baisse de 67,1 millions d'euros, soit une chute de 70%. " Cette nette détérioration des résultats des hôpitaux risque de fragiliser la capacité du secteur à affronter les défis et les réformes futures ", préviennent les auteurs de l'étude Maha (1) 2018. Les fédérations hospitalières sont inquiètes.

Ce 25 octobre, le tribunal de commerce de Bruxelles a rendu un jugement "avant-dire droit" dans l'action introduite par Test Achats contre Belfius, AG et AXA sur leurs questionnaires médicaux jugés illégaux par l'organisation de consommateurs. Ce jugement impose de saisir la Commission de conciliation Assurance "soins de santé" comme préalable à une procédure judiciaire.

La dernière étude sectorielle Maha (*) révèle qu'un tiers des hôpitaux généraux (26 sur 83) étaient dans le rouge en 2016. C'est un plus que l'année précédente (32 sur 90). Les experts de Belfius constatent de fortes disparités tant au niveau de la structure que des performances financières des hôpitaux généraux.

Les assureurs Axa, AG Insurance et Belfius ont fait part de leur surprise vendredi après l'annonce faite dans plusieurs médias de l'action en justice entreprise par Test-Achats à leur encontre. Selon l'organisation de défense des consommateurs, les questionnaires médicaux de ces assureurs comprennent des questions excessives ou ne pouvant pas être considérées comme pertinentes.

Finalement, les économies prévues pour le budget 2017 s'élèvent à 902 millions d'euros au total pour les soins de santé, dont 673 millions d'euros destinés à des mesures qui avaient déjà été prévues pour 2017, et à 144 millions d'euros en sécurité sociale. Revue détaillée des décisions déjà annoncées dans notre édition de vendredi.

La masse salariale des hôpitaux généraux belges a grossi de l'ordre de 2% pour atteindre 9,6 milliards d'euros l'année dernière, ressort-il de la dernière étude Maha présentée cette semaine par Belfius. Mais la communauté médicale hospitalière s'interroge légitimement sur l'évolution de leurs salaires. Plus compliquée à analyser, même pour des spécialistes d'un bancassureur. Focus.

Alors que la dernière étude Maha a de nouveau insisté sur la fragilité financière du secteur hospitalier, le montant total des factures non réglées par les patients s'est élevé à 49 millions d'euros en 2015. Un chiffre en légère baisse par rapport à l'exercice comptable précédent mais toujours assez élevé que pour préoccuper.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !