Tout sur Bel Rtl

Les syndicats des enseignants sont mécontents. Le front commun syndical de l'enseignement déplore "amèrement" les décisions prises en matière de priorisation à la vaccination. Il dénonce aussi "les faux espoirs" nés des déclarations des gouvernements de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Région wallonne et marque sa colère face "au manque de considération à l'encontre des professionnels de l'enseignement alors que ces derniers ont continué à encadrer les élèves et les étudiants malgré des conditions sanitaires souvent précaires et aléatoires". Et de réclamer au monde politique "une reconnaissance des risques pris au quotidien par les personnels de l'enseignement".

"Nous dégageons 1 million pour faire évoluer la politique de vaccination, passer au vaccin Gardasil® et 400.000 pour la promotion santé pour atteindre de meilleurs taux de vaccination chez les filles comme les garçons ", a déclaré hier la ministre wallonne de la Santé, Alda Gréoli, sur son compte twitter @aldagreoli.