Tout sur Alda Greoli

En cette Journée internationale des droits des femmes, Alda GREOLI, Ministre wallonne de l'Action sociale, lance le Portail "Seul (e) avec enfant s".

C'était dans l'air, c'est désormais chose faite : le Gouvernement wallon a approuvé, en première lecture, le projet de décret visant à mettre en place l'assurance autonomie. Pour rappel, l'objectif de cette dernière est de déployer une couverture sociale pour répondre aux besoins liés à l'allongement de la vie et à la perte d'autonomie.

Début mars, l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (Iweps) publiait un rapport sur l'évolution du taux de mortalité en Wallonie. Résultat ? Elle est en moyenne 19 % plus élevée que dans le reste du pays. " Un phénomène observé depuis l'aprèsguerre ", rappelle Alda Greoli, ministre wallonne de la Santé. " Cette surmortalité s'explique principalement par les conditions socioéconomiques moins favorables pour une importante partie de la population wallonne. "

En Belgique, quarante personnes meurent chaque jour du tabagisme. Pour la première fois, un plan d'actions sans tabac, intégré sur 12 ans, va être lancé en Wallonie.

Quelle est la vision wallonne de la réforme du paysage hospitalier ? Une question qui taraude Joëlle Kapompole (PS), députée wallonne et présidente démissionnaire du CHU Ambroise Paré. Y-a-t-il une concertation avec le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) ? S'en dégage-t-il une vision francophone unique ? Pas encore, mais Alda Greoli, ministre wallonne de la Santé, y travaille.

La Fédération liégeoise de cancérologie digestive annonçait récemment qu'en Wallonie et à Bruxelles, seuls 14,6% de la population à risque a participé au dépistage gratuit proposé par courrier. Parmi ceux-ci, trois personnes sur cinq dont les résultats se sont révélés positifs ont poursuivi les examens. Des standards toujours lointains de la Flandre, où 54,5% de la population ciblée a participé au dépistage.

Le tout récent décret wallon encadrant les structures d'hébergement non agréées (SHNA) pour personnes en difficultés prolongées - parfois appelées les "maisons-pirates" - risque de mener à des exclusions de résidents et à des difficultés financières, a averti mercredi Jean-François Blanche, directeur de La Villa Blanche, lors d'une conférence de presse à Liège.

Les médecins vont recevoir une garantie inscrite dans la future loi de jouer un rôle "pas sans importance" dans la gouvernance des réseaux hospitaliers. La semaine passée, le gouvernement Michel avait marqué son accord sur le principe. Ce vendredi, le Conseil des ministres doit valider l'avant-projet de loi sur les réseaux hospitaliers.

Les pharmaciens flamands (VAN) estiment majoritairement que la vaccination contre la grippe et l'accompagnement de la cessation tabagique font partie de leurs missions. C'est ce que révèle une enquête réalisé auprès des pharmaciens d'officine, publiée dans Le pharmacien.

Les soupçons d'un cluster de cancers lié aux pesticides à Fernelmont - il y a deux ans déjà - ont peu à peu changé la perception du monde médical sur l'importance de la santé environnementale. Par manque d'information, mais aussi par manque d'appui politique, les médecins intéressés connaissent par contre des difficultés pour informer correctement leurs patients. Bonne nouvelle pour eux : une vaste étude se penchera dès ce printemps sur toute la Wallonie pour évaluer l'exposition aux pesticides des habitants en zones rurales. Mauvaise nouvelle : aucune brochure d'information n'est encore à l'étude.

Depuis le remaniement du gouvernement wallon, Alda Greoli, ministre wallonne de la Santé a su faire montre d'une certaine maîtrise dans les dossiers qui lui ont été confiés. Finalement, ce n'est pas si étonnant que cela puisqu'elle fut cheffe de cabinet de son prédécesseur, Maxime Prévot, de 2014 à 2016, date à laquelle elle prit en charge le ministère de la Culture, entre autres, en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Près de deux ans après avoir rejoint le cabinet du ministre Maxime Prévot, en tant que cheffe de cabinet des matières santé, action sociale et égalité des chances, le Dr Anne Boucquiau fait un retour aux sources. Elle revient à la Fondation contre le Cancer, qu'elle avait quittée en mai 2016, comme manager du pôle des experts et porte-parole francophone de la Fondation.

Alda Greoli n'a pas envoyé de courrier conjoint avec Maggie De Block aux hôpitaux wallons pour leur demander de donner, avant le 15 février, les noms de leurs partenaires au sein des futurs réseaux hospitaliers. La ministre wallonne de la Santé s'étonne de la démarche "non-concertée" de la ministre fédérale de la Santé qui a déjà contacté, avec son collègue Jo Vandeurzen, les hôpitaux flamands.

Le dossier du test de dépistage de la mucoviscidose était bloqué depuis la dernière Conférence interministérielle santé. En cause, les réticences de la ministre francophone de la Santé sur les modalités de financement du test. Alda Greoli, favorable à l'organisation de ce dépistage, a décidé de soutenir tout de même cette mesure malgré ses réserves sur son financement.

L'annonce dans les médias, le vendredi 8 octobre dernier, que des hôpitaux revendaient leurs données à une firme commerciale privée a suscité de nombreuses réactions, dont celles des patients et de leurs représentants. En Wallonie, d'aucuns sont inquiets que s'installe une perte de confiance envers le Réseau santé wallon (RSW), où plus d'un Wallon sur quatre est inscrit. Car si le RSW gère le flux et la sécurité des échanges de données patients dans le sud du pays, il ne contrôle pas ce que les hôpitaux wallons font de leurs données, dont ils sont seuls responsables.