Tout sur Alain Chaspierre

Les autorités annulent la dernière phase de distribution, qui devait être ouverte aux non-prioritaires. Des entreprises ont détourné des milliers de doses au nez et à la barbe des autorités. Un meilleur dispositif de régulation est attendu d'urgence.

La pénurie s'est installée malgré les millions de doses officiellement livrées. De nombreux patients prioritaires n'ont pas obtenu leur vaccin, malgré son importance potentiellement vitale, surtout en cas de double infection avec le Covid. L'approche "séquentielle" de l'Agence fédérale du médicament est mise en échec.

La pénurie s'est installée malgré les millions de doses officiellement livrées. De nombreux patients prioritaires n'ont pas obtenu leur vaccin, malgré son importance potentiellement vitale, surtout en cas de double infection avec le Covid. L'approche " séquentielle " de l'Agence fédérale du médicament est mise en échec.

Selon Test Achats, dans sept cas sur dix, les pharmaciens ne posent pas suffisamment de questions ou ne donnent pas assez de renseignements exacts aux patients qui viennent leur demander un autotest de dépistage du VIH ou du cancer du côlon.

Par un samedi radieux, une soixantaine de jeunes généralistes sont venus se former à l'invitation de la Société scientifique de médecine générale (SSMG) et de la SSM-J, en collaboration avec le Collège de la médecine générale et du jdM. Des jeunes curieux de discuter avec des confrères et experts dans des domaines allant des perturbateurs endocriniens au syndicalisme médical en passant par la responsabilité sociale en santé.

La Semaine de la migraine qui se déroule jusqu'au 20 mai est une initiative du groupe pharmaceutique GSK avec la collaboration de l'APB (Association pharmaceutique belge) et l'Ophaco (Office des pharmacies coopératives de Belgique). La campagne vise à lever le tabou de la migraine qui touche pas moins de 20% de la population belge alors que 50 % des migraineux dissimulent leur maladie au travail, souvent par crainte que cette affection neuro-vasculaire invisible soit incomprise. Tour de table.

Ce lundi, la firme Hartmann a annoncé le lancement en Belgique d'une gamme de sept tests d'autodiagnostic. Auparavant, Mylan, Pharco Innovations ou Axone Pharma ont déjà lancé dans le pays divers autotests. Outre le VIH, ils peuvent aider à détecter une intolérance au gluten, une allergie, une carence en fer, du sang occulte dans les selles, une contamination à la maladie de lyme ou encore à mesurer son taux de cholestérol, entre autres.

Les pharmaciens belges ont commandé massivement des auto-tests sida. 9.000 ont déjà été livrés et 10.000 sont en commande. Ce test d'environ 30 euros réalisé chez soi après achat et conseil auprès du pharmacien d'officine est considéré comme une nécessité puisque 28.051 personnes ont été diagnostiquées en Belgique et 3 personnes s'ajoutent chaque jour. Or, dans notre pays, un patient sur cinq ne connaît pas sa séropositivité.