Tout sur Afrique

La pandémie liée au coronavirus a repris un rythme plus rapide la semaine dernière dans le monde. Après deux semaines plus stables, dont une de ralentissement, le nombre de nouveaux cas a augmenté. L'Europe et le continent américain rassemblent 85% de ces infections.

Très belle exposition au musée des Beaux-Arts de Calais consacrée à une artiste locale, Jeanne Thil, laquelle, dans la première moitié du siècle dernier, décrit des pays du Sud idéalisés.

La fin de 2020, l'année Corona, approche à grands pas. Le virus a profondément changé nos vies, mais nous avons de la chance de bénéficier de soins de santé et d'une sécurité sociale solides, ce qui n'est pas le cas partout. En Afrique également, le Covid-19 a montré l'importance des soins de santé et de l'assurance maladie, même si la liste des efforts à fournir est encore longue. A ce titre, la Belgique et l'Europe peuvent apporter conjointement leur pierre à l'édifice.

Plus d'un milliard de personnes, soit environ 15 % de la population mondiale, présentent une forme de handicap. 80 % des personnes handicapées vivent dans les pays en développement. Aujourd'hui, en tant que directeur de Handicap International en Belgique et kinésithérapeute de formation, je profite ce 3 décembre de la Journée internationale des personnes handicapées pour attirer l'attention sur l'importance de la réadaptation physique.

En l'espace d'une demi-année, le Covid-19 a envahi le monde. Plus de 20 millions de cas sont aujourd'hui recensés. Tous les continents sont touchés, avec plus d'un quart des cas concentrés aux États-Unis, trois millions au Brésil, en Europe et 2,3 millions en Inde1. L'Afrique, hormis l'Afrique du Sud (566.000 cas), semble relativement épargnée, au contraire de ce prévoyaient les experts.

Grâce aux médicaments antiviraux de la deuxième et troisième génération, le traitement de l'hépatite C est particulièrement efficace. Raison de plus pour insister sur la nécessité d'un diagnostic et traitement précoces de cette maladie sournoise, afin d'éviter une évolution vers la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire.

ESANTÉ Une start-up nigériane et canadienne a créé une application pour smartphone basée sur l'intelligence artificielle qui analyse les pleurs d'un nouveau-né et détecte les signes avant-coureurs d'asphyxie périnatale. Une méthode qui pourrait bien être salvatrice dans les hôpitaux qui n'ont pas les équipements nécessaires pour poser un tel diagnostic.

Sans des chiffres précis de surmortalité actuelle rapportée à une période donnée, il est difficile de juger les performances de l'Afrique face au Covid19. Mais les chiffres disponibles démontrent que le Continent noir est relativement épargné par le coronavirus. Nous avons demandé au Dr Michel Van Herp, épidémiologiste et médecin tropicaliste à Médecins sans frontières les raisons de cette position relativement favorable. Et si cela pouvait durer.

" Monsieur Sida " dévoile un moyen actuellement négligé pour jauger le réel impact de l'épidémie dans la population. Le test sérologique d'anticorps pourrait nous aider à prendre des décisions sur la fin de confinement et la reprise des activités normales. Mais il faut le mettre en production sans tarder ...

MÉTABOLISME En dépit des efforts consentis ces dernières années, l'obésité gagne encore du terrain, comme en atteste la littérature scientifique. Dans The Lancet Diabetes & Endocrinology de ce mois, l'attention est portée sur le lien entre obésité et cancer, et plus précisément quand le poids du corps est dans le rouge depuis le plus jeune âge.

ENVIRONNEMENT Lorsqu'on parle des effets de santé du réchauffement climatique, on songe souvent en première instance aux maladies infectieuses, aux accidents qui accompagnent les inondations et à l'augmentation de la mortalité au cours des périodes de canicule... mais les neurologues vous diront que l'épilepsie aussi pourrait devenir plus fréquente.

Le 6 décembre, l'Agence des médicaments et des produits de santé (AFMPS) a organisé un symposium sur les vaccins. L'objectif était d'illustrer certains des défis actuels rencontrés par la vaccination, notamment dans le développement de nouveaux vaccins, et les exigences pour assurer leur sécurité.

Chef du service d'anesthésie au Grand hôpital de Charleroi, le Dr Lechat continue de pratiquer l'anesthésie à temps plein tout en parvenant à se ménager du temps pour participer à des missions de Médecins sans frontières dans des pays en guerre.

le Jardin des Etoiles, est un lieu de recueillement pour les familles d'un bébé mort in utéro, lors de l'accouchement ou né trop tôt sans trace légale. Il a été inauguré par le Pôle Mère-Enfant de l'hôpital Delta du Chirec à l'occasion de la journée mondiale du deuil périnatal le 15 octobre dernier.

Chaque année, Médecins Sans Vacances envoie des médecins et des infirmières volontaires belges dans des hôpitaux de cinq pays d'Afrique. Durant ces missions, l'accent est mis sur le renforcement des capacités grâce à l'échange des connaissances et de l'expérience avec le partenaire local. Le Dr Greta Stevens, pédiatre, est partie à plusieurs reprises en mission en RDC. Elle nous raconte son expérience.

Selon une étude internationale, le taux de mortalité maternelle après une césarienne en Afrique serait cinquante fois supérieur à celui des pays riches. Quant au taux de mortalité néonatale après césarienne, il atteint le double de la moyenne mondiale.

Fin janvier, l'Association internationale de la mutualité (AIM) organisait une conférence internationale à Lomé, capitale du Togo, afin de faire évoluer la protection sociale dans l'ouest et le centre de l'Afrique. La plate-forme de Lomé, issue de cette conférence, rassemble une série de revendications des mouvements mutuellistes pour y arriver.

Après avoir été approuvé par les médecins et les mutuelles mercredi dernier à l'unanimité, l'accord médico-mutualiste pour 2021 a été approuvé au Comité de l'assurance et par le Conseil général de l'Inami ce lundi. " En cette période marquée par l'incertitude, les tarifs garantis chez le médecin 2021 sont une certitude très appréciable ", réagit le ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke.