Tout sur Afrique

Face à la vaccination, il faut faire la différence entre répandre des fake-news, qui est moralement condamnable et le questionnement, le doute et la prudence, qui sont légitimes. Ainsi, il est contre-productif d'affirmer que la vaccination est une assurance tous risques ou que les effets secondaires n'existent pas.

L'Afrique est très dépendante des producteurs extérieurs concernant les médicaments et les produits médicaux. Le continent africain doit encore importer 99% de tous ses vaccins et 94% de médicaments et produits médicaux. L'Union africaine mais aussi l'Union européenne visent une plus grande autonomie de l'Afrique.

Depuis que l'on entrevoit la fin de la campagne de vaccination des plus de 18 ans, on entend parler de Covax. Il y a une semaine, la Belgique a fait don de quatre millions de vaccins à cette coopération mondiale qui vise à rendre les vaccins disponibles pour tous les pays. Mais qui est derrière cette initiative? Quels vaccins sont donnés? Dans quel but?

Le 28 mai dernier, c'était la journée mondiale d'action pour la santé des femmes. L'occasion de rappeler que la santé est un droit fondamental pour tous mais souvent mis en difficulté lorsqu'il s'agit des femmes. La surmédicalisation qui touche plus particulièrement les femmes, en est un exemple, diminuant leur bien-être et augmentant le risque de maladie. C'est dans ce cadre que les Femmes prévoyantes socialistes ont présenté leur étude intitulée "Une médecine sexiste? Le cas de la surmédicalisation".

"Un aspect souvent trop peu mis en avant est que toutes les personnes impliquées dans le développement du vaccin d'Oxford ont leurs racines en Afrique et en Asie. En coulisses, elles travaillent dur pour développer des vaccins contre des maladies extrêmement rares... et la technologie utilisée dans le vaccin Covid s'est appuyée sur ces travaux."

Le 8 février est la journée mondiale contre l'épilepsie. De nombreux progrès ont été faits dans ce domaine, mais souvent l'autonomie du patient reste un défi. En Afrique également, l'épilepsie fait des dégâts et n'est pas toujours bien diagnostiquée. Le UCB Societal Responsibility Fund y apporte son soutien pour améliorer les connaissances et éviter la stigmatisation.

La pandémie liée au coronavirus a repris un rythme plus rapide la semaine dernière dans le monde. Après deux semaines plus stables, dont une de ralentissement, le nombre de nouveaux cas a augmenté. L'Europe et le continent américain rassemblent 85% de ces infections.

Très belle exposition au musée des Beaux-Arts de Calais consacrée à une artiste locale, Jeanne Thil, laquelle, dans la première moitié du siècle dernier, décrit des pays du Sud idéalisés.

La fin de 2020, l'année Corona, approche à grands pas. Le virus a profondément changé nos vies, mais nous avons de la chance de bénéficier de soins de santé et d'une sécurité sociale solides, ce qui n'est pas le cas partout. En Afrique également, le Covid-19 a montré l'importance des soins de santé et de l'assurance maladie, même si la liste des efforts à fournir est encore longue. A ce titre, la Belgique et l'Europe peuvent apporter conjointement leur pierre à l'édifice.

Plus d'un milliard de personnes, soit environ 15 % de la population mondiale, présentent une forme de handicap. 80 % des personnes handicapées vivent dans les pays en développement. Aujourd'hui, en tant que directeur de Handicap International en Belgique et kinésithérapeute de formation, je profite ce 3 décembre de la Journée internationale des personnes handicapées pour attirer l'attention sur l'importance de la réadaptation physique.

En l'espace d'une demi-année, le Covid-19 a envahi le monde. Plus de 20 millions de cas sont aujourd'hui recensés. Tous les continents sont touchés, avec plus d'un quart des cas concentrés aux États-Unis, trois millions au Brésil, en Europe et 2,3 millions en Inde1. L'Afrique, hormis l'Afrique du Sud (566.000 cas), semble relativement épargnée, au contraire de ce prévoyaient les experts.

Grâce aux médicaments antiviraux de la deuxième et troisième génération, le traitement de l'hépatite C est particulièrement efficace. Raison de plus pour insister sur la nécessité d'un diagnostic et traitement précoces de cette maladie sournoise, afin d'éviter une évolution vers la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire.

ESANTÉ Une start-up nigériane et canadienne a créé une application pour smartphone basée sur l'intelligence artificielle qui analyse les pleurs d'un nouveau-né et détecte les signes avant-coureurs d'asphyxie périnatale. Une méthode qui pourrait bien être salvatrice dans les hôpitaux qui n'ont pas les équipements nécessaires pour poser un tel diagnostic.

Sans des chiffres précis de surmortalité actuelle rapportée à une période donnée, il est difficile de juger les performances de l'Afrique face au Covid19. Mais les chiffres disponibles démontrent que le Continent noir est relativement épargné par le coronavirus. Nous avons demandé au Dr Michel Van Herp, épidémiologiste et médecin tropicaliste à Médecins sans frontières les raisons de cette position relativement favorable. Et si cela pouvait durer.

" Monsieur Sida " dévoile un moyen actuellement négligé pour jauger le réel impact de l'épidémie dans la population. Le test sérologique d'anticorps pourrait nous aider à prendre des décisions sur la fin de confinement et la reprise des activités normales. Mais il faut le mettre en production sans tarder ...

MÉTABOLISME En dépit des efforts consentis ces dernières années, l'obésité gagne encore du terrain, comme en atteste la littérature scientifique. Dans The Lancet Diabetes & Endocrinology de ce mois, l'attention est portée sur le lien entre obésité et cancer, et plus précisément quand le poids du corps est dans le rouge depuis le plus jeune âge.