Tout sur Académie royale de Médecine

Faut-il faire un tri de patients en soins intensifs ? Si oui, comment le faire ? La question a souvent été sur le tapis depuis le début de la crise, notamment pour la gestion des cas en MR-MRS. L'Académie royale de Médecine de Belgique (ARMB) rappelle aux organisations professionnelles médicales, au Comité consultatif de bioéthique et aux directions des hôpitaux qu'elle a, dès mars 2020, émis des recommandations.

L'Académie royale de médecine de Belgique a émis un avis conjoint, francophones et néerlandophones, sur la fonction des hôpitaux académiques (HA) dans l'organisation du réseau hospitalier clinique. Elle se réjouit que les HA fassent partie des réseaux locorégionaux. Mais le statut du médecin universitaire doit être viable et la collaboration entre les HA est indispensable dans et hors-réseaux. La loi doit garantir la pérennité et l'expertise des HA et préciser la programmation des soins de référence et des soins universitaires.

Le projet de décret relatif au Code wallon du bien-être animal du ministre Carlo Di Antonio en charge notamment du Bien-Être animal inquiète l'Académie royale de médecine. Il a été pensé " sans concertation " avec le secteur et risque de mettre à mal le progrès de la science médicale. Pour l'ARM on peut concilier respect de l'animal et expérimentation. Il est également indispensable de conserver la confidentialité des expérimentateurs.

Un texte de consensus extrêmement large est sorti de presse mercredi, rédigé par plusieurs organisations étudiantes et soutenu par un nombre quasi historique d'acteurs (recteurs, doyens, syndicats) pour demander des mesures énergiques afin d'augmenter les places de stage et affronter enfin la double cohorte de 2018, dont les effets dévastateurs sont connus depuis six ans déjà.