Tout sur Absym

Les mesures d'arrêt des activités ont certes permis de contenir la croissance impressionnante du nombre de malades et de morts. Mais il y a lieu de craindre que la grande dépression qui est à nos portes fera encore plus de victimes : psychologiques, burn out, faillites en cascade, systèmes de protection sociale exsangues.

Alors que les hôpitaux retrouvent progressivement leur fonctionnement normal à mesure que le nombre d'admissions de malades atteints du Covid-19 diminue, la pression sur le personnel soignant reste cependant élevée. Interview du Dr Geert Meyfroidt, président de l'association belge de médecine intensive.

L'Absym Bruxelles souhaite apporter son aide aux médecins, membres ou pas, pour faciliter leur fourniture en équipement médical de protection. Le syndicat médical propose de regrouper les achats des médecins auprès d'un fournisseur de confiance.

Les médecins font face à un surplus d'informations au sujet des mesures préventives à mettre en place en présence de cas suspects de coronavirus, a indiqué mardi le docteur David Simon, représentant de l'Absym. Il rappelle également l'urgence d'une livraison rapide de masques buccaux et de lunettes de protection.Actualisé à 12:00 : Dix nouvelles infections au coronavirus, sur 495 échantillons testés en laboratoire, ont été confirmées mercredi peu avant 11h30 par le Service public fédéral de Santé publique. On dénombre au total 23 infections détectées jusqu'ici sur le territoire belge, selon le SPF, qui s'attend à voir ce nombre augmenter.

C'est vers 3 heures du matin que les partenaires sociaux, médecins et mutuelles, ont signé un accord médico-mut. Les divergences de vue notamment entre syndicats médicaux n'est pas étrangère à la longueur des pourparlers. Ce alors qu'on désespère d'avoir un nouveau gouvernement et sans connaître les grandes orientations en santé publique en 2020. Outre l'indexation des honoraires (1,95%) et la norme de croissance légale garanties (1,5%), on observe quelques avancées comme le renforcement de l'organisation de la garde de médecine générale et celui du Dossier médical global, des pédiatres qui voient leurs honoraires "bondir" de 4,75%.

La prolongation automatique du DMG sans contact avec le patient entraîne des coûts supplémentaires de 19,5 millions d'euros, qui devront être budgétisés à partir de 2020, pointe l'Absym. Le syndicat majoritaire s'oppose à un versement étalé des honoraires DMG.

Avec un enthousiasme certain, de nombreuses voix s'élèvent pour procéder à une révision de la nomenclature des actes médicaux. Pourquoi d'ailleurs se cantonnent-elles aux actes médicaux ? Il y a tout autant de problèmes dans les nomenclatures des actes infirmiers ou de kinésithérapies, sans parler du modèle de financement des hôpitaux, injuste et dépassé.

L'administration de vaccins, notamment contre la grippe, est perçue par 62% des pharmaciens comme pouvant faire partie de leurs tâches. Ils veulent également savoir pour quelle indication un médicament spécifique est prescrit par le médecin. Ils estiment également qu'ils devraient avoir un droit de regard sur les analyses de sang de leurs patients. Pour sa part, l'Absym considère que le médecin devrait pouvoir à l'avenir décider de déléguer certaines tâches à d'autres professionnels. S'ils sont sont bien formés.

L'administration de vaccins, notamment contre la grippe, est perçue par 62% des pharmaciens comme pouvant faire partie de leurs tâches. Ils veulent également savoir pour quelle indication un médicament spécifique est prescrit par le médecin. Ils estiment également qu'ils devraient avoir un droit de regard sur les analyses de sang de leurs patients. Pour sa part, l'Absym considère que le médecin devrait pouvoir à l'avenir décider de déléguer certaines tâches à d'autres professionnels. S'ils sont bien formés.

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.