Tout sur Spring LM

Une réponse pathologique complète après une chimiothérapie néoadjuvante est associée à un risque de récurrence significativement inférieur et à une survie globale plus élevée chez les patientes atteintes d'un cancer du sein selon une méta-analyse des données de 52 essais cliniques.

La classe de médicaments oraux pour traiter le cancer du sein connue sous le nom d'inhibiteurs de la kinase cycline-dépendante (CDK) 4/6 sont généralement bien tolérés, avec un profil de toxicité gérable pour la plupart des patients.