Tout sur mécanismes

La Pr Kathleen Claes (Centre de Génétique médicale - UGent) a abordé les facteurs exogènes (rayons UV et tabagisme, par ex.) et endogènes (modifications chimiques et erreurs de réplication, e.a.) susceptibles de provoquer des dommages à l'ADN qui, en cas de réparation incomplète, peuvent mener à des mutations et de là à un cancer. Pour y remédier, il y a les mécanismes de réparation des dommages à l'ADN (DDR) et de réparation des mésappariements (MMR). La réparation par excision de base (BER), la jonction d'extrémités non homologues (NHEJ) et les mécanismes de recombinaison homologue en sont des exemples ; ces deux derniers permettent de réparer plus efficacement les dommages causés à l'ADN.

L'équipe du Pr Diether Lambrechts (VIB - KU Leuven) est la première au monde à examiner les biopsies tumorales de plus de 50 patients cancéreux avant et après un traitement par immunothérapie, au moyen d'une technologie unicellulaire innovante. L'équipe tente ainsi de comprendre les mécanismes moléculaires sous-jacents qui font que certains patients répondent aux inhibiteurs des points de contrôle immunitaire et d'autres non.