Tout sur J.M.

Dans cette étude multicentrique, randomisée, ouverte, de phase 3, 153 patients ont été traités par pembrolizumab (200 mg par voie intraveineuse toutes les 3 semaines) tandis que 154 ont reçu une chimiothérapie classique (mFOLFOX6 (leucovorine, fluorouracil et oxaliplatine) ou FOLFIRI (leucovorine, fluorouracil et irinotécan)) par voie intraveineuse toutes les 2 semaines, avec ou sans bévacizumab ou cétuximab par voie intraveineuse.

Après que le brentuximab vedotin a été reconnu comme traitement de premier choix en cas de lymphome hodgkinien récidivant et réfractaire, il s'avère qu'il est également supérieur à la bléomycine chez les patients souffrant d'une maladie de stade III & IV préalablement non traitée, et ce tant en ce qui concerne l'efficacité (qui est meilleure) que les effets indésirables et la toxicité (qui sont moindres).