Tout sur inhibiteur

L'Union Européenne a récemment approuvé une nouvelle indication pour l'atézolizumab, un anticorps anti-PDL-1 (Tecentriq), à savoir le traitement des patients adultes atteints d'un carcinome hépatocellulaire (HCC) avancé ou non résécable qui n'ont reçu aucune thérapie systémique antérieure. Cette nouvelle option thérapeutique pour le traitement du HCC est remboursée en Belgique également.

Un certain nombre d'études randomisées de phase III ont évalué les inhibiteurs de l'angiogenèse en traitement de 1re ligne du NSCLC métastatique avec mutation de l'EGFR. L'étude RELAY a évalué l'erlotinib plus le ramucirumab, l'étude NEJ026 a comparé un traitement combinant erlotinib et bévacizumab, vs l'erlotinib en monothérapie (1,2). Et la combinaison d'apatinib et de géfitinib comparée à une monothérapie par géfitinib a été évaluée dans l'étude ACTIVE (3). La Pr Lore Decoster (UZ Brussel) soulève le voile.

Chez les patients souffrant d'un NSCLC, la valeur prédictive de l'hétérogénéité de PD-L1 a été évaluée avant traitement par inhibiteurs du point de contrôle immunitaire (ICI). PD-L1 était significativement associé aux sites de biopsie (p = 0,004), comme l'explique la Dr Myriam Remmelink (ULB Erasme, Bruxelles).

La présence du chromosome Philadelphie (Ph+) en cas de LMC, est à l'origine de l'oncogène chimérique BCR-ABL1 (breakpoint cluster region/Abelson), qui encode une protéine de fusion dont l'activité tyrosine kinase (engendrée par le gène ABL1 et normalement auto-inhibée dans la protéine que ce gène encode) est dérégulée (disparition de l'auto-inhibition voire remplacement par une stimulation).

Les nouvelles options thérapeutiques pour les tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) ont été passées en revue lors de l'ESMO Education Weekend du 16 au 18 octobre 2020. Une attention a été prêtée aux nouveaux médicaments, mais aussi à l'amélioration de l'efficacité des traitements existants via une prise en charge personnalisée.

CANCER OVARIEN Lors du 25e congrès " Oncologiedagen voor Nederland en Vlaanderen " les 14 et 15 novembre, divers thèmes axés sur la pratique quotidienne ont été abordés. Nous ne détaillerons ici que l'exposé du Pr Dr Els Witteveen (UMC Utrecht) portant sur les progrès récents en matière de carcinome ovarien.