Tout sur Gleason

CANCER DE LA PROSTATE Nous avons rencontré le Professeur Roumeguère, chef du service d'urologie de l'hôpital Erasme (ULB) pour faire le point de la situation. Des étapes importantes ont été franchies en 2019 qui suscitent cependant de nouvelles interrogations tant sur le plan clinique qu'économique. Résumé d'un entretien passionnant.

L'analyse finale de la survie globale dans l'étude de phase III LATITUDE a montré un bénéfice significatif avec l'ajout de l'acétate d'abiratérone et de prednisone au traitement de privation d'androgènes (ADT) dans le cancer de la prostate à haut risque, récemment diagnostiqué métastatique et sensible à la castration. L'essai a confirmé l'approbation en 2018 de l'acétate d'abiratérone et de la prednisone dans ce contexte, l'analyse intermédiaire indiquant des avantages en termes de survie sans progression et globale.