Tout sur FATA

Un essai italien de phase III (FATA-GIM3) n'a montré aucune différence de survie sans maladie après 5 ans de traitement par les inhibiteurs de l'aromatase donnés en adjuvant comparé à 2 ans de tamoxifène suivi de 3 ans de traitement par les inhibiteurs de l'aromatase chez les femmes avec un cancer du sein hormono-positif précoce.