Tout sur EIAT

Le traitement néoadjuvant par le pembrolizumab ajouté à la chimiothérapie améliore les taux de réponse complète dans le cancer du sein triple négatif de stade précoce

Dans une étude de patientes atteintes d'un cancer du sein triple négatif (CSTN) de stade précoce, l'agent anti-PD-1 pembrolizumab (pembro) ajouté à la chimiothérapie à base de platine dans la phase néoadjuvante puis poursuivi en traitement adjuvant a résulté en une amélioration statistiquement et cliniquement significative du taux de réponse pathologique complète (RpC).

L'étude CHECKMATE 205 COHORT D dans le lymphome de Hodgkin classique : résultats après un suivi de 2 ans

Jusqu'à 30 % des patients atteints d'un lymphome de Hodgkin classique (LHc) à un stade avancé (SA) ne guérissent pas sous les traitements de première intention actuels. Une forte expression de PD-L1 chez ces patients et de fréquentes mutations génétiques dans les cellules de Hodgkin et de Reed-Sternberg justifient l'évaluation de l'inhibition de PD-1 dans le lymphome de Hodgkin classique. En 2017, l'étude CheckMate 205 Cohort D rapportait, après un suivi de 9 mois, une activité prometteuse assortie d'une sécurité acceptable chez des patients nouvellement diagnostiqués avec un lymphome de Hodgkin classique à un stade avancé.

Agenda :