Tout sur CML

Une analyse intermédiaire d'un essai européen montre que l'arrêt du traitement par un inhibiteur de tyrosine kinase chez les patients atteints de leucémie myéloïde chronique (CML) avec une réponse moléculaire majeure (MMR) est associé à une survie sans rechute particulièrement chez les patients avec une MMR de longue durée.

La satisfaction par rapport à la communication avec l'oncologue est le prédicteur le plus fort de la compliance chez les patients recevant des médicaments anticancéreux par voie orale. La réduction du fardeau pour la famille ou les amis est également prédictive de cette compliance à la chimiothérapie orale.

Sous cette rubrique, le BON veut vous informer des découvertes pré cliniques ou des tout débuts du développement d'une ou plusieurs molécules. Ou de leur fin. Ce sera peut-être l'oncologie ou l'hématologie de demain. Ou pas. Dans cette édition nous nous intéresserons en particulier à l'approbation de médicaments par la FDA et l'EMA dans l'UE.