Tout sur CAO

Cette étude randomisée, ouverte, de phase III, a comparé l'utilisation d'une chimiothérapie d'induction (IC) suivie d'une chimio-radiothérapie (CRT) (238 patients) par rapport à une CRT seule (238 patients) chez des patients présentant un carcinome nasopharyngé de stade III-IVB (à l'exception de T3N0-1). L'IC consistait en 2 cycles de cisplatine (80 mg/m²) et de fluorouracil (800 mg/m²) avec un intervalle de 3 semaines avant la CRT. Dans les 2 groupes, la CRT consistait en 80 mg/m² de cisplatine toutes les 3 semaines, en même temps que la radiothérapie.

CANCER DU RECTUM Les patients atteints d'un cancer du rectum localement avancé sont plus susceptibles d'obtenir une réponse histologique complète s'ils reçoivent une chimioradiothérapie avant la chimiothérapie dans le cadre d'une TNT (Total Neoadjuvant Therapy). Telle est la principale conclusion d'un essai randomisé de phase 2 " Pick the Winner ", connu aussi sous son vocable scientifique de CAO/ARO/AIO-12, mené par des investigateurs allemands et comparant deux séquences de TNT basées sur l'oxaliplatine auprès de 300 patients.