Tout sur cancer

Financé par un ERC Starting Grant du Conseil Européen de la Recherche, le projet tRNAtoGO vise à identifier une ou des signatures des ARN de transfert caractéristiques des cellules souches cancéreuses. Un des objectifs poursuivis est d'améliorer le diagnostic précoce des cancers de mauvais pronostic.

Lors de la réunion du BGDO consacrée aux " Updates on lower GI tumours ", le Pr Marc Peeters (UZ Antwerpen) a évoqué les différents facteurs à prendre en compte lors du choix d'une chimiothérapie adjuvante dans le carcinome colique (CCR) de stade II-III.

La 3e réunion nationale de l'ImmunoScience Academy (ISA) du 16 décembre 2020 a été bouleversée par la pandémie de coronavirus et s'est tenue en ligne pour la première fois. Des orateurs belges et luxembourgeois de différents domaines thérapeutiques y ont présenté des exposés éducatifs axés sur les défis médicaux actuels. Avec plus de 250 médecins participants, l'édition virtuelle de l'ISA 2020 a remporté un franc succès. En voici un bref compte rendu.

La "frailty", ce que l'on traduira par "fragilité " doit être recherché et évalué chez les patients cancéreux gériatriques, afin qu'ils puissent recevoir les soins appropriés. Mais quels traitements anticancéreux leur conviennent? La Dr Lissandra Dal Lago, oncologue médicale (Institut Jules Bordet) regrette que les médicaments anticancéreux soient rarement testés sur des patients âgés et fragiles, d'où un manque de données factuelles dans cette population.

La Pr Kathleen Claes (Centre de Génétique médicale - UGent) a abordé les facteurs exogènes (rayons UV et tabagisme, par ex.) et endogènes (modifications chimiques et erreurs de réplication, e.a.) susceptibles de provoquer des dommages à l'ADN qui, en cas de réparation incomplète, peuvent mener à des mutations et de là à un cancer. Pour y remédier, il y a les mécanismes de réparation des dommages à l'ADN (DDR) et de réparation des mésappariements (MMR). La réparation par excision de base (BER), la jonction d'extrémités non homologues (NHEJ) et les mécanismes de recombinaison homologue en sont des exemples ; ces deux derniers permettent de réparer plus efficacement les dommages causés à l'ADN.

Lors de l'ESMO 2020, une session passionnante a été consacrée aux problèmes gériatriques en oncologie, en collaboration avec la SIOG (Société internationale d'Oncologie gériatrique). Plusieurs orateurs ont examiné les problèmes spécifiques liés à l'âge des patients cancéreux âgés et ont abordé la nécessité d'une évaluation gériatrique et d'interventions ciblées.

Lors de l'ESMO 2020, une session passionnante a été consacrée aux problèmes gériatriques en oncologie, en collaboration avec la SIOG (Société internationale d'Oncologie gériatrique). Plusieurs orateurs ont examiné les problèmes spécifiques liés à l'âge des patients cancéreux âgés et ont abordé la nécessité d'une évaluation gériatrique et d'interventions ciblées.

Nous abordons ici une sélection de nouvelles données dans le domaine du cancer de la prostate, de la vessie et du rein, présentées et commentées en direct lors du congrès virtuel 2020 de l'ESMO.

L'association inhibiteur de CDK 4/6 (ciclib) + anti-aromatase a fait ses preuves dans le traitement des cancers du sein hormonosensibles. Certains cancers de l'endomètre pouvant, eux aussi, exprimer des récepteurs aux oestrogènes (RE+), il était logique d'y tester cette même association.

Le 7e Belgian Multidisciplinary meeting on Urological Cancers (BMUC) s'est tenu le samedi 3 octobre 2020. Un nombre limité de participants a eu la chance d'assister à cette réunion hybride au Dolce, à La Hulpe, avec retransmission en direct pour tous les autres. Le congrès a été ouvert par la Pr Sylvie Rottey, présidente du BMUC, visiblement soulagée qu'une édition 2020 " allégée " du BMUC ait tout de même pu avoir lieu en ces temps difficiles, marqués par le coronavirus. Voici un compte-rendu des trois séances plénières dans le domaine du cancer de la prostate, de la vessie et du rein.

Prix Galien En vue d'un traitement optimal pour les patients cancéreux, il existe une demande croissante de thérapies ciblées. Un traitement personnalisé est initié en fonction de la cause sous-jacente de la tumeur. À l'aide du profil génomique d'un patient cancéreux, le médecin peut poser un diagnostic exact à partir de mutations spécifiques. Par la suite, un traitement ciblé - pour autant qu'il existe - peut être instauré immédiatement.

Prix Galien La médecine de précision connaît une véritable révolution, avec le fameux traitement " tumeur agnostique ", indépendant de l'histologie de la tumeur et de sa localisation dans le corps. Ici, on ne s'intéresse qu'au profil génétique de la tumeur, et c'est sur cette base que l'on va instaurer un traitement spécifique. La toute première approbation " tumeur agnostique " en Europe concerne le larotrectinib (Vitrakvi®, Bayer ; ndlr candidat au prix Galien des médicaments, lire page 35).

Depuis le mois d'août, plusieurs traitements anticancéreux ont été admis au remboursement, dont deux spécialités originales.