Tout sur Breast International Group

Une nouvelle étude clinique internationale a récemment été ouverte en France et en Belgique - un premier patient a été recruté le 17 janvier - en vue d'évaluer s'il est possible de prodiguer un traitement chimiothérapique moins intensif aux patients atteints d'un cancer du sein HER2 positif sans récepteurs hormonaux, afin de réduire les effets secondaires associés au traitement sans augmenter le risque de récidive du cancer.