Tout sur Asie

En 2018, 2,2 millions de cancers diagnostiqués à travers le monde étaient dus à une infection. Deux des principaux agents pathogènes oncogènes, à savoir le HPV et le virus de l'hépatite B, peuvent être évités grâce à la vaccination, tandis que deux autres, Helicobacter pylori et le virus de l'hépatite C, sont traitables.

IMMUNOTHÉRAPIE Dans une étude comparant le nivolumab (NIV) au sorafénib (SOR) en traitement de première intention dans le carcinome hépatocellulaire (CHC) avancé, le NIV n'a pas atteint son critère d'évaluation principal en termes de survie globale (OS).

Dans une étude comparant le nivolumab (NIV) au sorafénib (SOR) en traitement de première intention dans le carcinome hépatocellulaire (CHC) avancé, le NIV n'a pas atteint son critère d'évaluation principal en termes de survie globale (SG). Auparavant, dans l'étude Checkmate 040, le NIV avait démontré des réponses durables, une bonne tolérance et des résultats encourageants sur le plan de la survie à long terme des patients atteints d'un CHC avancé.

Dans cette étude multicentrique (52 centres oncologiques situés dans 21 pays, principalement en Europe, en Amérique du Nord et en Asie), randomisée, ouverte, de phase 3, 915 patients atteints d'un carcinome à cellules rénales métastasé, préalablement non traité, ont été traités soit par atézolizumab plus bévacizumab (454 patients), soit par sunitinib (461 patients).