Tout sur Antoni van Leeuwenhoek

Une étude internationale, dirigée par l'Antoni van Leeuwenhoek et publiée dans la revue JAMA Oncology, montre que les patients atteints d'un liposarcome myxoïde doivent être irradiés moins souvent pour obtenir le même effet. Les directives de traitement peuvent dès lors être adaptées.

Des chercheurs de l'hôpital et institut de recherche néerlandais Antoni van Leeuwenhoek, spécialisé dans le cancer, ont découvert une nouvelle localisation des glandes salivaires. Pour les patients atteints d'une tumeur dans la région de la tête et du cou, c'est probablement une bonne nouvelle, car cet emplacement peut désormais être épargné lors d'une radiothérapie, permettant ainsi de prévenir des effets indésirables éventuels. Les observations ont été publiées dans Radiotherapy & Oncology.