Belgian Oncology News no. 01 | 16 avril 2020

cover Belgian Oncology News

Lire Belgian Oncology News numérique

Vue web

Le premier BOhN de 2020 est prêt. Un tout nouveau BOhN, avec de nombreux nouveaux collaborateurs, dans une nouvelle équipe, avec de nouvelles idées. Et beaucoup d'enthousiasme ! Un nouveau projet auquel nous croyons totalement.

ÉDITORIAL

Le Dr Emmanuel Seront, oncologue médical du Groupe Jolimont & Cliniques universitaires Saint-Luc, nous explique l'impact du Covid-19 sur le fonctionnement quotidien du département d'oncologie de son hôpital.

ACTUALITÉ

L'ESTRO et l'EORTC ont récemment publié conjointement dans The Lancet Oncology une proposition de consensus pour la classification de la maladie oligométastatique1. Le Pr Dirk Verellen, responsable de physique médicale en radiothérapie au sein de l'Iridium Kankernetwerk Antwerpen et co-auteur de l'article, en explique l'importance.

ACTUALITÉ

Lors de notre entretien avec le Dr Emmanuel Seront, oncologue médical du Groupe Jolimont & Cliniques universitaires Saint-Luc, nous avons passé en revue les principales communications portant sur le cancer de la vessie lors du congrès de l'ASCO GU 2020. " L'année dernière, les médecins ont été submergés de nouvelles données, mais lors du congrès de l'ASCO GU organisé cette année, aucune des données présentées n'aura de répercussions immédiates sur la pratique clinique. " Le Dr Seront a sélectionné quelques-uns des exposés et posters les plus marquants consacrés au cancer de la vessie.

CONGRÈS

Le Dr Michiel Strijbos, oncologue médical au GZA Antwerpen, ramène les points forts de l'ASCO GU en matière de cancer du rein à deux études. " Ces deux études présentent un beau raisonnement scientifique et ont obtenu des résultats suffisamment significatifs en termes d'efficacité et de toxicité ", nous confie le Dr Strijbos.

CONGRÈS

En compagnie du Pr Piet Ost, chef de clinique de radiothérapie de l'UZ Gent, nous avons passé en revue les principales communications portant sur le cancer de la prostate lors du congrès 2020 de l'ASCO GU.

CONGRÈS

Chaque année, un peu moins de 11.000 nouveaux cas de cancer du sein sont diagnostiqués en Belgique. Si une petite majorité subit une opération d'épargne mammaire, les autres doivent se résigner à une mastectomie. Heureusement, il existe désormais des options individualisées qui concernent la reconstruction mammaire, déclare le chirurgien plastique Steven Colpaert (AZ Monica, Anvers).

SOINS SUPPORTIFS : " AU SECOURS, MON SEIN N'EST PLUS LÀ ! "

Il va de soi que le cancer du sein peut avoir des répercussions psychologiques immenses chez les patientes. Après le traitement, elles doivent en effet trouver un moyen d'accepter leur nouveau corps. La psycho-oncologue Sarah Hauspie (AZ Maria Middelares, Gand) nous en dit plus.

SOINS SUPPORTIFS : " AU SECOURS, MON SEIN N'EST PLUS LÀ ! "

Depuis quelques années, le San Antonio Breast Cancer Symposium (SABCS) fait figure de principal congrès consacré au cancer du sein. De nouvelles données sont généralement présentées à l'occasion de ce congrès, qui bénéficie d'une attention soutenue de la part de la presse médicale. Chez nous également, un événement post-SABCS est organisé depuis quelques années à l'intention des personnes qui n'ont pas pu assister au congrès.

CONGRÈS

Depuis des décennies, le traitement hormonal fait partie du traitement adjuvant standard pour une femme préménopausée atteinte d'un cancer du sein primaire positif pour les récepteurs hormonaux (HR+) et HER2-négatif. Bon nombre de ces études ont commencé il y a plus de 10-15 ans ; leur suivi est maintenant suffisamment long pour pouvoir analyser valablement la survie globale. Le Pr François Duhoux (UCL) en a tiré quelques suppositions qui pourraient conduire à un traitement optimal pour ces patientes.

CONGRÈS

Le cancer connaît une incidence croissante chez les patients âgés. En Belgique, 44 % des nouveaux diagnostics de cancer concernent des patients de plus de 70 ans. Dans ce groupe de patients, les chances de survie à 5 ans atteignent 50 %, contre 65 % chez les patients plus jeunes. Ces chiffres prouvent la nécessité d'une oncogériatrie spécialisée. Le Dr Lore Decoster (UZ Brussel) a présenté un certain nombre de défis auxquels les oncologues sont confrontés lors du traitement de patients âgés.

CONGRÈS

Afin de réduire la toxicité de la radiothérapie, celle-ci est combinée à une chimiothérapie, ce qui permet d'accroître considérablement la survie des patients atteints d'un lymphome de Hodgkin. Mais les progrès de la radiothérapie elle-même ont également un impact sur l'incidence de toxicité.

CONGRÈS

À l'occasion de la Pierre Stryckmans Lecture, le Pr Gilles Salles (Lyon, France) a été invité à donner un exposé consacré au lymphome folliculaire : dispose-t-on de toutes les pièces du puzzle ?

CONGRÈS

Après avoir interrogé brièvement le public, il apparaît que le personnel infirmier estime souvent ne pas disposer des compétences requises pour discuter des problèmes sexuels avec les patients. Or, n'est-ce pas le rôle des soignants d'aborder ce type de problèmes ? Et comment procéder ?

CONGRÈS

Le Pr Ninane (Hôpitaux Brugmann, Saint-Pierre) a relayé avec énergie la position de l'European Respiratory Society à propos de l'usage grandissant, en particulier chez les jeunes, de l'e-cigarette. Il a démonté les arguments de l'industrie productrice de ces nouveaux dispositifs d'administration de la nicotine.

CONGRÈS

L'association francophone Belge d'oncologie thoracique (AFBOT) tenait fin 2019 son symposium annuel d'oncologie thoracique. Le BOHN vous propose ici un compte-rendu de quelques-uns des exposés réalisés pendant cette riche et passionnante réunion. - Qu'il s'agisse de l'identification d'altérations de type " driver " ou de biomarqueurs prédictifs de la réponse à l'immunothérapie, nous disposons de nombreux biomarqueurs.

CONGRÈS

Le Dr Moretti (Institut Bordet) a tenu à rappeler la complémentarité entre l'immunothérapie et la radiothérapie. " Cette complémentarité explique le succès important remporté au cours de l'essai PACIFIC dans le NSCLC. "

CONGRÈS

Le Pr Marc André, chef de service d'Hématologie, CHU UCL Namur (Godinne), vice-président de la BHS, a présidé la post-ASH-meeting. Il a mis en avant plusieurs thèmes importants pour l'avenir.

CONGRÈS

L'évocation de la leucémie myéloïde chronique (LMC) implique de parler de rémission sans traitement (TFR). Selon les recommandations, son pourcentage tourne autour de 50 % ; une surveillance minutieuse de la réponse moléculaire (RM) demeure donc indispensable.

CONGRÈS

Le cadre dans lequel sont dispensés les soins oncologiques fait partie intégrante de la vie du patient tout au long de sa prise en charge. Plusieurs études ont déjà décrit l'impact du bâti sur le bien-être des malades. Dans sa thèse de doctorat, la spécialiste en géographie sociale et architecte d'intérieur Pleuntje Jellema (groupe de recherche Research[x]Design, KU Leuven) s'est intéressée à la manière dont les patients cancéreux ressentent leur environnement de soins et à la manière dont sa conception peut influer sur cette perception.

ACTUALITÉ

Depuis le début de l'année, une demi-douzaine d'agents anticancéreux ont été admis au remboursement. L'arsenal thérapeutique compte notamment plusieurs nouveaux dosages, tant pour les spécialités originales que pour des génériques ou biosimilaires.

ACTUALITÉ

Début mars, nous avons appris avec tristesse le décès du Pr Aron Goldhirsch. Le Pr Goldhirsch a grandi en Israël et a étudié la médecine et l'oncologie médicale à Milan, avant de s'installer finalement en Suisse. Il était un scientifique exceptionnel et une autorité mondiale dans le domaine du cancer du sein.

ACTUALITÉ

Généralement, les patientes atteintes d'un cancer du sein sont couchées sur le dos lors de l'irradiation. Il semblerait pourtant que la position ventrale présente plusieurs avantages : la dose est mieux répartie et les organes à risque (coeur et poumons) sont plus épargnés. Les tables de traitement ventrales disponibles dans le commerce présentent toutefois de nombreux inconvénients et ne permettent pratiquement pas d'irradier les ganglions lymphatiques.

INNOVATION