Le mogamulizumab est plus efficace que le vorinostat en cas de récidive d'un lymphome T cutané

29/11/18 à 00:00 - Mise à jour à 28/11/18 à 13:33

Dans cette étude ouverte, internationale (61 centres dans 11 pays), contrôlée, de phase III, 372 patients présentant une récidive (après l'échec d'au moins 1 traitement systémique) d'un lymphome T cutané de type mycosis fongoïde ou syndrome de Sézary ont été randomisés vers un traitement par mogamulizumab, 1 mg/kg IV par semaine pendant les 28 premiers jours, puis toutes les 2 semaines (186 patients) ou par vorinostat, 400 mg par jour (186 patients).

...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous pour avoir accès au contenu de ce site.* Et en plus, lisez 4 articles gratuits chaque mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré * Le journal du Médecin, Belgian Oncology News, jm update Spécialiste sont des magazines médicaux. La Loi belge stipule que seuls les médecins et prestataires de soins avec un numéro Inami peuvent le consulter. Ceci vaut aussi pour ce site.
ou

Accès illimité à tous les articles pour les membres du Club du journal du Médecin.

Je deviens membre Je suis membre