...

Dans cette étude en double aveugle, 341 patients atteints de fatigue liée au cancer ont reçu 2000 mg de ginseng du Wisconsin en deux doses quotidiennes (n = 171) ou un placebo (n = 170) pendant 8 semaines. À 4 semaines, la moyenne de la modification depuis le début du traitement sur une échelle de mesure de la fatigue était de 14,4 points dans le groupe de ginseng (n = 147 évaluables) et de 8,2 points dans le groupe placebo (n = 153 évaluables) (P = 0,07). A 8 semaines, les modifications étaient de 20 points dans le groupe de ginseng (n = 138 évaluables) et 10,3 points dans le groupe placebo (n = 133 évaluables) (P = 0,003). Parmi les patients qui subissaient un traitement du cancer, le ginseng a été associée à une amélioration significative de la fatigue à la fois 4 semaines (P = 0,02) et 8 semaines (P = 0,01). Aucune toxicité du ginseng n'a été notée.