...

Le suivi médian a duré 38 mois (IQR : 33-42), ou 45 mois (40-49) à compter du début du traitement standard. Sur les 406 patients, 82 (20 %) ont connu une récidive ou sont décédés (29 [14 %] dans le groupe capécitabine métronomique, contre 53 [26 %] dans le groupe chimioradiothérapie standard). L'incidence cumulée de récidive ou de décès était de 16,6% dans le groupe capécitabine métronomique et 29,0% dans le groupe chimioradiothérapie standard. La survie sans récidive à trois ans était de 85,3 % (IC à 95% : 80,4-90,6) dans le groupe capécitabine métronomique et de 75,7 % (69,9-81,9) dans le groupe chimioradiothérapie standard (HR stratifié pour la récidive ou le décès : 0,50 [IC à 95% : 0,32-0,79] ; p = 0,0023). Ce HR, qui correspond à une réduction de 50 % du risque de récidive ou de décès, indique que les patients du groupe capécitabine métronomique présentaient une survie sans récidive significativement plus longue que ceux du groupe chimioradiothérapie standard. Une analyse de la survie sans récidive à trois ans a montré des résultats similaires (HR non stratifié pour la récidive ou le décès : 0,48 [IC à 95% : 0,30-0,77] ; p = 0,0022). La survie globale à trois ans était significativement plus élevée dans le groupe capécitabine métronomique (93,3% [IC à 95% : 89,7-97,1]) que dans le groupe chimioradiothérapie standard (88,6% [84,2-93,2] ; HR stratifié pour le décès : 0,44 [IC à 95% : 0,22-0,88] ; p = 0,018). La survie sans récidive locorégionale à trois ans était également meilleure dans le groupe capécitabine métronomique (92,6% [88,7-96,6] vs 87,8% [83,1-92,7] ; HR stratifié pour la récidive locorégionale : 0,50 [0,25-0,98] ; p = 0,041). Des effets indésirables de grade 1 ou 2 ont été observés chez 147 (73%) des 201 patients du groupe capécitabine métronomique et chez 101 (51%) des 200 patients du groupe chimioradiothérapie standard. Des effets secondaires de grade 3 sont survenus chez 35 (17%) patients du groupe capécitabine métronomique et chez 11 (6%) patients du groupe chimioradiothérapie standard.Dans le groupe capécitabine métronomique, les effets indésirables les plus fréquents étaient un syndrome main-pied (117 (58%) patients, dont 18 (9%) de grade 3) et des effets indésirables hématologiques, dont surtout une anémie (71 [35%] patients) et une leucopénie (54 [27%]). Les effets indésirables les plus fréquents dans le groupe chimioradiothérapie standard étaient une fatigue (55 [27%]) et des nausées (44 [22%]), mais le plus souvent de grade 1 ou 2. À l'exception du syndrome main-pied, la prévalence d'effets indésirables de grade 3 ou 4 était comparable dans les deux groupes.Chen, Y-P., Liu, X., Zhou, Q. et all: Metronomic capecitabine as adjuvant therapy in locoregionally advanced nasopharyngeal carcinoma: a multicentre, open-label, parallel-group, randomised, controlled, phase 3 trial. Lancet 2021; 398: 303-13. Published Online June 7, 2021. https://doi.org/10.1016/ S0140-6736(21)01123-5.