In the pipeline

In the pipeline

Sous cette rubrique le BON veut vous informer des découvertes précliniques ou des ...

Fonction ovarienne après un traitement pour lymphome de Hodgkin avancé

Fonction ovarienne après un traitement pour lymphome de Hodgkin avancé

Le rétablissement de la fonction ovarienne est influencé par l'âge et le type de traitement. La récupération de la fonction ovarienne est meilleure chez les patientes plus jeunes traitées par ABVD ou AVD. Elle est moindre chez les femmes traitées par BEACOPP.

Carcinome basocellulaire de la peau : récidive et résultats esthétiques

Carcinome basocellulaire de la peau : récidive et résultats esthétiques

Il existe des différences dans les taux de récidive et les résultats esthétiques rapportés par les patients suivant les traitements appliqués pour un carcinome basocellulaire cutané primitif. Les traitements chirurgicaux et la radiothérapie sont associés aux taux de récidive les plus bas. La thérapie photodynamique à l'acide aminolévulinique ou à l'acide méthylaminolévulinique est associée à de meilleurs résultats esthétiques.

Rituximab plus Lenalidomide dans le lymphome folliculaire

Rituximab plus Lenalidomide dans le lymphome folliculaire

L'étude RELEVANCE apporte la première démonstration que le concept d'un traitement sans chimiothérapie mais réactivant le système immunitaire peut suffire dans le lymphome folliculaire en situation de forte masse tumorale.

Les petits mensonges racontés en oncologie

Dr Jacques Ninane - Est-ce que vous mentez dans votre métier d'oncologue ? J'imagine votre réponse cinglante et indignée : " Moi mentir ? Bien sûr que non, c'est contraire à l'éthique médicale ! ". Peut-être qu'après mûre réflexion, votre réponse ressemblerait plus à : " Ça dépend de la définition du mot mensonge... "

La chimiothérapie et la ménopause précoce chez les jeunes femmes atteintes d'un cancer du poumon

La chimiothérapie et la ménopause précoce chez les jeunes femmes atteintes d'un cancer du poumon

Une nouvelle étude suggère que la chimiothérapie peut provoquer une aménorrhée aiguë entraînant une ménopause précoce chez les femmes atteintes d'un cancer du poumon. L'étude est la première à commenter les taux d'aménorrhée chez les femmes de moins de 50 ans, concluant que les femmes atteintes d'un cancer du poumon qui désirent une fertilité dans le futur devraient être informées des risques et des options avant de commencer le traitement.