Effets à long terme du finastéride vs placebo sur la mortalité par cancer de la prostate

Effets à long terme du finastéride vs placebo sur la mortalité par cancer de la prostate

Un suivi à long terme de l'essai de prévention du cancer de la prostate indique que le traitement par le finastéride n'est pas associé à un risque accru de décès par cancer de la prostate. Le finastéride est associé à une réduction non significative de 25% du risque de mortalité par cancer de la prostate.

Stratégie watch-and-wait dans le cancer du rectum avec réponse clinique complète

Stratégie watch-and-wait dans le cancer du rectum avec réponse clinique complète

Une approche watch-and-waitest associée à un taux élevé de préservation rectale et de contrôle des tumeurs pelviennes chez les patients atteints d'un cancer du rectum avec une réponse clinique complète au traitement néoadjuvant, mais la survie est plus médiocre chez les patients présentant une récidive tumorale locale par rapport aux patients ayant une réponse complète pathologique (pCR) après résection totale du mésorectum.

Risque de suicide chez les survivants d'un cancer de la tête et du cou

Risque de suicide chez les survivants d'un cancer de la tête et du cou

Le taux de mortalité par suicide chez les survivants d'un cancer de la tête et du cou est deux fois plus élevé que le taux de mortalité par suicide regroupé chez les survivants de 19 autres cancers pris en compte. Seul le taux de suicide chez les survivants du cancer du pancréas était supérieur à celui des survivants du cancer de la tête et du cou.

Prévalence de l'HBV, de l'HCV et du HIV chez un cancer nouvellement diagnostiqué

Prévalence de l'HBV, de l'HCV et du HIV chez un cancer nouvellement diagnostiqué

Des chercheurs ont identifié la prévalence du virus de l'hépatite B (HBV), du virus de l'hépatite C (HCV) et du virus de l'immunodéficience humaine (HIV) chez les patients présentant un cancer récemment diagnostiqué et ont noté qu'une grande proportion d'entre eux n'était pas au courant de l'infection au moment du diagnostic de cancer.

Le Fonds amiante bientôt amélioré ?

Le Fonds amiante bientôt amélioré ?

Catherine Fonck, présidente du groupe cdH à la Chambre, propose de revoir l'indemnisation des victimes de l'amiante. Un sujet prochaînement débattu en Commission des Affaires sociales. La néphrologue a bon espoir de voir le projet de loi aboutir.

L'examen des selles améliore la survie à cinq ans

L'examen des selles améliore la survie à cinq ans

Cette étude de dépistage de population a été réalisée au Pays basque espagnol. Les patients atteints d'un cancer colorectal, issus du groupe de population entrant en ligne de compte pour le dépistage, ont été répartis en quatre groupes.

Ressenti des patients avec l'enzalutamide

Ressenti des patients avec l'enzalutamide

Comme rapporté par notre compatriote Bertrand Tombal et al. dans la prestigieuse revue The Lancet Oncology , le traitement par enzalutamide est associé une progression de la douleur significativement retardée.

KEYNOTE-024: pembrolizumab vs chimiothérapie dans le NSCLC avancé

KEYNOTE-024: pembrolizumab vs chimiothérapie dans le NSCLC avancé

Une mise à jour des résultats de l'essai de phase III KEYNOTE-024 indique que le pembrolizumab en première intention par rapport à la chimiothérapie à base de platine dans le NSCLC avec PD-L1 ≥ 50% et aucune aberration de EGFR / ALK présente des avantages significatifs en termes de survie sans progression - critère d'évaluation principal - et de survie globale.

Comorbidités et inscription aux essais cliniques

Comorbidités et inscription aux essais cliniques

Les patients chez qui on a diagnostiqué un cancer et qui souffrent également d'autres maladies, telles que l'hypertension, l'asthme ou un cancer antérieur, sont moins susceptibles de parler à leur médecin d'un essai clinique sur le cancer, sont moins susceptibles de se voir offrir de joindre un essai clinique et sont finalement moins susceptibles de s'inscrire à un essai.

Survie chez les hommes et les femmes recevant des inhibiteurs des points de contrôle

Survie chez les hommes et les femmes recevant des inhibiteurs des points de contrôle

Dans une revue systématique et une méta-analyse il n'apparaît aucune différence dans la survie globale chez les femmes par rapport aux hommes recevant un traitement par inhibiteur de point de contrôle immunitaire pour des cancers avancés. Les rapports de risque pour la survie globale avec l'immunothérapie par rapport au traitement standard étaient de 0,75 chez les hommes et de 0,77 chez les femmes.

L'ibrutinib est efficace et sûr en cas de leucémie lymphoïde chronique

L'ibrutinib est efficace et sûr en cas de leucémie lymphoïde chronique

Cette étude multicentrique, randomisée, ouverte, de phase 3, conduite dans 74 hôpitaux universitaires et publics situés en Australie, au Canada, en Israël, en Nouvelle-Zélande, en Russie, en Turquie, en Europe et aux États-Unis, a inclus 229 patients souffrant d'une leucémie lymphoïde chronique encore non traitée.

Le tabagisme réduit les chances de survie au mélanome

Le tabagisme réduit les chances de survie au mélanome

Selon une étude britannique, le fait de continuer de fumer dès lors qu'un diagnostic de mélanome est posé compromettrait les chances de survivre à cette maladie.La réponse immunitaire des fumeurs au mélanome serait moins efficace que celle des non-fumeurs.

Cancer : un outil interactif pour accompagner les choix des patients

Cancer : un outil interactif pour accompagner les choix des patients

A l'occasion du 21e congrès annuel de la BSMO (Belgian Society of Medical Oncology) qui aura lieu ce vendredi 22 février à Liège, l'Institut Bordet lance un outil web interactif pour accompagner les patients dans leur choix.

Supplémentation en vitamine D et risque de cancer

Supplémentation en vitamine D et risque de cancer

L'utilisation d'une supplémentation en vitamine D ne réduit pas le risque de cancer invasif par rapport au placebo sur 5 ans. Par ailleurs, aucune différence de décès par cancer n'a été observée sur 5 ans.